/news/coronavirus

Primaire et secondaire: des taux d’échec moins élevés que prévus

Comme plusieurs experts l’annonçaient, la crise sanitaire a eu des conséquences sur les apprentissages des jeunes. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

En français et en mathématiques, les taux d’échecs ont nettement augmenté au secondaire, rapporte la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement.

Ainsi, en mathématiques, 25% des élèves ont échoué au secondaire. Il s’agit de 20% des élèves en 5e secondaire, et de 31% en 3e secondaire. 

Le portrait est un peu moins sérieux en français : 17% des élèves en 4e secondaire subissent un échec; 20% pour les 1re et 2e secondaire. 

Ces chiffres tendent à être à la hausse par rapport à la normale «avant-COVID». 

«On a une centaine de réponses au niveau du primaire, et une quarantaine de réponses au niveau des établissements secondaires», explique le président de la FQDE, Nicolas Prévost en entrevue à Mario Dumont. Les établissements ont jusqu'à jeudi pour transmettre les résultats de leurs éleves à la Fédération, afin d'avoir un portrait plus large. 

Malgré ces échecs préoccupants, les taux sont moins alarmants que la tendance qui semblait se dessiner à l’automne dernier et faisaient état de 30% de taux d’échec à venir. 

«On voit que la situation que l’on vit au primaire, c’est une bonne nouvelle. Il y a beaucoup de choses mises en place on le sait, beaucoup d’ajustements, mais le taux de réussite est à près de 90% à tous les niveaux», souligne M. Prévost. 

Il s’agit d’un premier bulletin scolaire remis depuis le retour en classe à l’automne dernier. 

Dans la même catégorie