/news/society

En CHSLD à 36 ans, ses amies s’unissent pour lui venir en aide

Des proches de Marilou Vanier, cette femme de 36 ans désormais hébergée dans un CHSLD après avoir subi un AVC, mettent l’épaule à la roue pour lui venir en aide.

• À lire aussi: Une jeune mère de 36 ans coincée en CHSLD

En raison de la pandémie de COVID-19, ses capacités de réadaptation soins moindres. En effet, les services d’orthophonie et d’ergothérapie qu’elle recevait ont dû être arrêtés parce que des cas positifs du coronavirus ont été recensés dans la résidence.

«Ça va reprendre graduellement, mais on ne sait pas à quelle fréquence. Donc, c’est sûr que pour elle, plus il y a de choses qu’elle fait quotidiennement, c’est ça qui va la mener dans sa démarche de réhabilitation», raconte son amie Véronic Minot en entrevue à Denis Lévesque.

C’est pourquoi ses amies ont mis sur pied une campagne de sociofinancement GoFundMe pour l’aider.

«Oui on a toutes l’espoir [de s’en remettre], mais est-ce qu’elle va avoir les capacités de le faire», mentionne Magali Baril, une autre de ses amies.

Pour que Marilou puisse atteindre son plein potentiel, elle doit être constamment stimulée.

«On en recherche en ce moment de centres qui peuvent offrir tous les soins sous un même toit à Marilou justement pour la simuler à son maximum», ajoute Mme Baril.

Les fonds amassés serviront notamment à trouver des spécialistes qui pourront faire un suivi régulier avec Mme Vanier.

«Les spécialistes on sait comment ça coûte cher. (...) puis aller dans un centre privé aussi c’est cher. Donc l’argent va servir pour ça. (...) On pouvoir lui offrir le maximum parce que déjà Marilou est miraculée. Elle ne devait probablement pas être là», précise Katie Berthiaume, une autre amie de Marilou.

Mme Vanier a été réadmisse à l’hôpital mardi après-midi puisque la médication qu’elle reçoit ne répond pas adéquatement à ses besoins, ont aussi fait savoir ses amies.

Dans la même catégorie