/finance/homepage

27 formations de courte durée pour les chômeurs montréalais

De nouvelles formations seront offertes par des cégeps de Montréal à des dizaines des milliers de Montréalais qui ont temporairement perdu leur emploi en raison de la pandémie.

Pour aider ces travailleurs, en attendant la reprise dans leur domaine, 27 perfectionnements crédités de courte durée sont ainsi lancés par autant de cégeps.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le Regroupement des cégeps de Montréal (RCM), qui bénéficie d’une aide de 1,9 million $ dans le cadre de ce projet, a dévoilé vendredi ces nouvelles formations de rehaussement des compétences qui visent certains des secteurs les plus affectés par la crise sanitaire.

Les formations variées ont été développées en peu de temps, en collaboration avec Services Québec de l'Île-de-Montréal et le Conseil emploi métropole. Elles incluent par exemple des champs d’expertise comme le marketing numérique, la transformation des aliments, l’administration et la gestion.

Les formations permettront aux participants, d’abord référés par un agent d'aide à l'emploi de Services Québec, de se perfectionner et de mettre leurs compétences à jour en vue du retour à un semblant de normalité.Ces perfectionnements crédités de courte durée sont admissibles au Programme d'aide à la relance par l'augmentation de la formation (PARAF), a-t-on spécifié, par communiqué, donnant ainsi droit à une allocation de 500 $ par semaine pendant la formation.

L'enseignement sera offert en classe virtuelle ou par le biais d’une formule hybride pouvant inclure du présentiel. Les groupes incluront 15 à 18 personnes.

«Cette offre de formation inédite démontre la volonté des collèges de contribuer, à leur façon, à la relance économique du Québec, tout en soutenant ces travailleurs», a relaté Nathalie Vallée, présidente du Regroupement des cégeps de Montréal.

«Cette initiative offrira à celles et ceux qui bénéficieront de la formation de meilleurs outils pour faire face aux nombreux défis du marché de l'emploi. Il s'agit par ailleurs d'un changement de culture que nous devons opérer collectivement, soit celui de la formation continue tout au long de la vie professionnelle. Il est aussi important que les employeurs puissent continuer à forger un marché du travail fort et résilient», a dit pour sa part le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.Les critères d'admissibilité et les renseignements au sujet des perfectionnements crédités de courte durée sont disponibles en ligne (www.montezdeniveau.ca).