/finance/homepage

Vente de Transat: WestJet dénonce l’absence de concurrence

GEN-AVIONS

Photo d'archives, Agence QMI

La décision d’Ottawa d’approuver la vente de Transat à Air Canada au coût de 190 millions $ a provoqué le courroux des dirigeants de WestJet, alors que la transaction n’a pas été encore finalisée.  

«Cette décision témoigne d'un mépris flagrant pour tous les Canadiens qui croient en une saine concurrence», a dénoncé dans un communiqué Ed Sims, président-directeur général de WestJet, vendredi.  

• À lire aussi: Air Canada pourrait encore renoncer à Transat

• À lire aussi: L'achat de Transat approuvé par le gouvernement du Canada

«Lorsque les Canadiens chercheront de nouveau à explorer le monde et à retrouver leur famille et leurs amis, ils devront faire face à moins de choix et à des tarifs plus élevés», a-t-il ajouté.  

La compagnie aérienne albertaine reproche au gouvernement Trudeau de faire fi des réserves de son propre Bureau de la concurrence qui a mis un bémol sur l’absence de la concurrence dans la reprise de Transat. 

«Le Bureau de la concurrence lui-même a décrit ces mesures de recours superficielles comme inadéquates», a rappelé le PDG de WestJet. 

«Il est difficile d'imaginer une entente aussi anticoncurrentielle au sein d'une industrie où le joueur numéro un achète le joueur numéro trois sans recours importants», a mentionné M. Sims, évoquant un «sérieux recul» pour l’économie canadienne. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.