/news/coronavirus

Des poignées de porte retirées dans un centre pour ainés

Capture d'écran Google Street View

Un centre de soins pour ainés de l'Ontario s'est retrouvé dans la tourmente après avoir enlevé des poignées de porte pour éviter que certains de ses patients se promènent en pleine éclosion de COVID-19.

Selon ce qu'ont rapporté divers médias locaux au cours de la fin de semaine, le gestionnaire du centre White Cliff Terrace Retirement Residence de Courtice, située à quelque 70 km à l'est de Toronto, a retiré un «petit nombre» de poignées de porte.

«Il s'agissait d'une violation de nos protocoles et règles de pratique. Dès que nous avons eu connaissance de cet incident, toutes les poignées de porte des résidents ont été réinstallées», a commenté David Bird, le président-directeur général de Verve Senior Living, l'entreprise qui possède la résidence.

«Le directeur [de la résidence] a été mis en arrêt de travail aussitôt que nous avons pris connaissance de l'incident. Il n'y a absolument pas d'excuses pour retirer les poignées de porte, jamais», a-t-il poursuivi dans une déclaration envoyée à divers médias, dont CP24.

Le gestionnaire aurait décidé d'enlever des poignées pour éviter que des résidents atteints de la COVID-19 se déplacent dans le centre de soins et diffusent le virus parmi les membres du personnel et les autres patients, a rapporté CityNews. La durée pendant laquelle des portes sont demeurées privées de poignée n'a pas été précisée, mais une source du média a laissé entendre qu'elles auraient été enlevées pendant «plusieurs jours».

Selon la santé publique de la région Durham, une éclosion de COVID-19 est survenue dans la région à partir de la mi-janvier, mais s'est terminée lors des premières journées de février. Une autre avait eu lieu au cours du temps des Fêtes.

Une enquête a été ouverte par l'Office de réglementation des maisons de retraite, un organisme indépendant qui mène les inspections dans ces installations et qui peut ordonner de prendre des mesures pour améliorer les soins ou le bien-être des ainés.

La police de la région de Durham a aussi été alertée et a également ouvert une enquête.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.