/regional/quebec/quebec

100 M$ plus cher pour chaque année de retard du tramway

Illustration d’archives, Ville de Québec

Chaque année de retard dans le projet de tramway engendrera des coûts supplémentaires de 100 millions $, révèle le rapport du vérificateur général (VG) de la Ville de Québec, qui note qu'un retard est déjà accumulé.

• À lire aussi: Bonnardel appelle à la patience avec le réseau structurant

• À lire aussi: Tramway: Gosselin accuse Anglade et Rizqy d’être complètement «déconnectées»

• À lire aussi: Tramway: la CAQ refuse de préciser publiquement ce qu’elle demande au maire Labeaume

Michel Samson a remis mardi son rapport pour l'année 2020.

Concernant le réseau de tramway, le vérificateur note que des retards sont déjà accumulés, puisque le lancement de l'appel d'offres devait se faire en 2020 et qu'il n'a toujours pas eu lieu, étant donné les hésitations du gouvernement à donner le feu vert au projet. 

Inflation

«Les coûts supplémentaires de 100 millions $, ce sont des calculs qui ont été faits par le Bureau de projet», a indiqué le VG. Ils comprennent les taux d'inflation des prochaines années. «On estime à 100 millions $ par année, chaque année de retard.» Le compteur tourne déjà. «On peut dire que dès maintenant, il y a des coûts additionnels qui s'ajoutent à cause du retard.» 

Le VG qualifie ce constat d'«inquiétant» puisqu'avec un budget fixe, on «devra couper».

Il affirme cependant que si le projet débloquait sous peu, il est «confiant» qu'il pourra se réaliser dans les paramètres prévus, soit 3,3 milliards $ pour 22 km de tramway et un réseau de voies réservées et de parc-o-bus. 

Le délai a aussi causé un enjeu quant au calcul de la réserve pour les risques. «Compte tenu des discussions en cours avec le gouvernement, notamment sur le tracé du projet, la réserve pour risques n’a pas été révisée à la fin de 2020 selon des méthodes statistiques reconnues.»

Cela étant dit, M. Samson comprend que la Ville préfère attendre avant de se pencher sur les chiffres. 

«Il est plus sage d’attendre les précisions du gouvernement avant de faire le calcul de la réserve.»

Circulation

Au sujet des impacts sur la circulation, qui sont à prévoir lors de la construction du tramway, il informe qu'«il n’a pas pu obtenir l’assurance que le consortium retenu élaborera les plans d’atténuation pour les phases de construction et d’exploitation du tramway en collaboration avec les différents services concernés».

Michel Samson «soulève un petit drapeau jaune» et insiste sur l'importance pour la Ville de s'assurer que l'appel d'offres demande au consortium de prévoir des mesures pour atténuer les impacts de la construction sur la circulation.

Il note aussi un point qui concerne les communications entourant le projet. Dans son plan de communication, suggère-t-il, «le Service des communications pourrait relier chaque objectif à un indicateur pour mesurer les effets utiles des actions de communication».

Hormis ces points, le VG estime que la Ville de Québec a mis en place les conditions gagnantes pour la réalisation de son mégaprojet de 3,3 milliards $.

«Nous n'avons rien relevé qui nous porte à croire qu'au stade d'avancement du projet à la fin de 2020, la Ville de Québec n'a pas réuni, dans tous ses aspects importants, les conditions de succès nécessaires.»

Bornes de stationnement

Le vérificateur a aussi pointé la gestion du dossier des bornes de stationnement à 2,5 millions $ qui ont été abandonnées au cours des dernières semaines. «Il conclut qu’environ 2,5 M$ ont été dépensés pour des équipements fortement sous-utilisés. De plus, il note qu’il n’y avait pas d’échéancier pour la mise en service du système selon les différentes phases prévues». 

Le VG a pris note de la décision de la Ville, en novembre, d'abandonner le projet.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.