/news/coronavirus

Le gouvernement Legault va financer le vaccin québécois rejeté par Ottawa

Le gouvernement du Québec a l'intention de financer lui-même la production du vaccin québécois contre le coronavirus développé par l’équipe du Dr Gary Kobinger et largué par le fédéral.

• À lire aussi: Ottawa a négligé l'expertise Québécoise pour le développement de vaccins

• À lire aussi: Ottawa presse les provinces de respecter les consignes des fabricants de vaccins

• À lire aussi: COVID-19: Une compagnie de Québec travaille sur un vaccin

« Si le fédéral n'est pas au rendez-vous, nous on va être au rendez-vous, a confié le ministre de la Santé, Christian Dubé, en entrevue à TVA Nouvelles. On va s'assurer avec lui qu'on lui donne tous les moyens nécessaires pour pousser encore plus loin son projet. »

Québec confirme ainsi qu’il s’apprête à avancer les 2 millions $ manquant pour le projet du directeur du Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval, Gary Kobinger.

Dès le début de la pandémie, celui-ci a stoppé ses recherches pour mettre au point un vaccin contre la COVID-19. En quelques semaines, avec à peine 1 million $ en main, il a accouché d’un prototype efficace sur les animaux, mais s’est vu refuser par Ottawa le financement nécessaire pour lancer les essais cliniques sur les humains, a révélé le «Journal de Montréal» mardi.

Juste avant l'apparition de la COVID-19, Gary Kobinger a dirigé en une année le développement du vaccin qui a mâté l’Ebola. En parallèle, il a travaillé sur un vaccin contre le Zika et le VIH.

« On a eu une très très bonne conversation, on sentait qu'il était intéressé », a dit Gary Kobinger, toujours à TVA Nouvelles, mardi, au sujet du financement du gouvernement du Québec.

L’argent pour faire débloquer le projet arriverait toutefois trop tard pour la campagne de vaccination en cours en ce moment, nuance toutefois le ministre Christian Dubé.

« D'être capable d'avoir l'autonomie dans la vaccination c'est majeur, dit-il. Ça va prendre du temps à rattraper et c'est pour ça qu'on a dit au Dr Kobinger même si on arrivait après cette pandémie-là, malheureusement il y en aura d'autres on aura toujours besoin de vaccins. »

Reprenant l’idée de créer une société d’État chargée de financer de telles recherches, le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s’est attaqué mardi à l’approche du gouvernement Legault dans ce dossier.

« C'est quoi la stratégie de François Legault? Au début, c'était de faire aveuglément confiance au fédéral. Aujourd'hui, c'est de chialer contre le fédéral. Mais un vrai gouvernement nationaliste, ça ne devrait pas se contenter de chialer, un vrai gouvernement nationaliste, ça agit », a-t-il martelé.

-Avec la collaboration d’Alain Laforest