/news/coronavirus

Du criblage des tests COVID en Estrie dès la semaine prochaine

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 en Estrie continue d'être stable, mais les variants sont de plus en plus source d'inquiétude.

Pour éviter une troisième vague, il faut rapidement détecter la présence des variants.

• À lire aussi: Le variant britannique circule déjà «largement» en Espagne

• À lire aussi: Des chercheurs appellent à un effort mondial pour développer un vaccin universel

• À lire aussi: Deux variants de la COVID-19 fusionnent

Dès la semaine prochaine, le criblage des tests sera fait à Sherbrooke grâce à la livraison de réactifs spécifiques aux variants brésilien, africain et britannique.

«Les réactifs qu'on va avoir, c'est pour identifier les trois variants», a expliqué le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l'Estrie, jeudi.

«Donc, le criblage c'est vraiment de cibler à un endroit particulier dans le virus pour voir s'il y a la mutation», a-t-il ajouté à la caméra de TVA Nouvelles.

Selon les prévisions de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), les variants pourraient causer jusqu'à 4000 nouveaux cas par jour, seulement à Montréal.

Qu'en est-il pour l'Estrie?

«On est préparés, on a des outils, on va être capables des mesurer, a indiqué le Dr Poirier. On espère tout de même qu'on n’aura pas tout ça en terme de transmission.»

Dans ce contexte, le nerf de la guerre sera aussi de vacciner le plus de gens possible.

L'Estrie attend d'ailleurs 7020 doses du vaccin de Pfizer-BioNtech au cours des prochains jours.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.