/news/techno

Cher payé pour faire l’école à la maison

Modem FTP réseau

Chlorophylle - stock.adobe.com

Une mère de Saint-Adolphe-d’Howard a dû payer des factures de plus de 300 $ pour que sa fille puisse faire l’école à la maison au printemps dernier.

En résumé, Karine Turcotte est découragée de la piètre connexion à internet de sa famille.

Cette employée du CISSS des Laurentides et mère de famille a peu d’options. Elle fait affaire avec Bell.

Elle a une fille qui étudie au secondaire et qui fréquente le privé.

Factures élevées

Dès le début de la pandémie, à la fin mars, l’école à la maison a débuté, et les coûts de son service internet ont explosé en raison de la hausse de son utilisation.

« Tout était super organisé. Mais faire des vidéos, envoyer des vidéos, accueillir tout ce que les profs envoient, ça prend beaucoup de données. J’ai eu des factures de 300 $, 350 $, 400 $ pour l’internet. »

Et impossible pour elle de travailler de la maison en même temps.

« Mon employeur me demandait de privilégier le télétravail le plus possible, mais la connexion surchargeait trop. »

Le plus déplorable, selon elle, c’est que le prix du forfait est très variable dans son secteur.