/news/tele

Ève-Marie Lortie a Québec dans la peau

PHOTO COURTOISIE

En plus d’y résider et d’y animer «Salut Bonjour Weekend», Ève-Marie Lortie nous fera découvrir, ou redécouvrir, sa belle ville de Québec au fil des quatre épisodes de la série «99 raisons d’aimer Québec», bientôt diffusée à Évasion.

Sa famille est originaire de Beauport, mais c’est au Saguenay qu’Ève-Marie Lortie a grandi. Elle a résidé une première fois à Québec au milieu des années 1990, avant de s’y établir définitivement il y a cinq ans. Le lien qui l’unit à sa ville est viscéral.

«Ce que je préfère de Québec, c’est le fleuve. L’accès y est facile et on peut en profiter de tellement de points de vue différents! Avec la Promenade Samuel-De Champlain, c’est agréable d’aller sur le bord de l’eau. Le Saint-Laurent, à la hauteur de Québec, m’émeut.»

Elle nous en fera découvrir les richesses dans le cadre des quatre épisodes de «99 raisons d’aimer Québec», qui ont été tournés l’automne dernier. «J’ai redécouvert la ville sous un angle historique. Se faire raconter la bataille des plaines d’Abraham par un guide, ce n’est pas la même chose. Dans chaque émission, on fait des entrevues avec des gens ou on ne fait que filmer les lieux.»

Et Québec regorge de lieux formidables.

Fidèle au poste

Malgré la pandémie, «Salut Bonjour Weekend» est restée fidèle au poste, et ce, dès le premier jour. N’empêche, l’incertitude a plané un certain temps au-dessus d’Ève-Marie et de son équipe. «Au début, j’ai eu peur que l’émission cesse d’être diffusée. Puis, quand on a vu la direction que TVA prenait, on s’est dit que notre travail, plus que jamais, serait d’accompagner les gens. Les Québécois se sont tournés vers la télévision, qui était très rassembleuse. Il fallait informer, mais on a gardé nos chroniques de bouffe et de vin en proposant davantage de produits locaux.»

Lorsque les autorités ont fortement déconseillé, voire interdit, les déplacements entre les régions, on a encore dû s’ajuster. «Tous les collaborateurs qui habitent dans la région métropolitaine étaient en studio à Montréal, alors que j’étais à Québec. On avait donc deux plateaux. Je n’ai pas trouvé ça déstabilisant, parce que j’ai quelques années de chef d’antenne derrière la cravate.»

Dans ce contexte, l’animatrice a été ravie de la générosité des invités. «Je n’ai jamais été favorable à l’idée de recevoir une équipe de tournage ou de faire une séance de photos dans ma maison. Et beaucoup d’artistes sont comme moi. Mais, avec la pandémie, ils ont ouvert leur ordinateur à la maison et ont partagé une partie de leur intimité. Il n’y avait plus de barrières. Cette générosité m’a émue.»

Lauréats du Prix À part entière

À l’écran les samedis et dimanches, Ève-Marie jouit de tout son temps durant la semaine. Aussi en profite-t-elle pour animer des événements corporatifs ou privés. Le 23 février, à 15 h, elle sera l’animatrice de la cérémonie virtuelle du Prix À part entière, dont Stéphane Laporte est porte-parole. «L’événement a lieu tous les deux ans et est organisé par l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ). C’est l’occasion de voir à quel point des individus et des corporations font des efforts dans l’intégration des personnes handicapées.»

Si les gens de l’OPHQ l’ont choisie pour animer, c’est peut-être parce qu’ils ont senti l’énorme respect, et aussi l’humilité, qu’elle a face à tous ces gens qui vivent avec des obstacles. «Depuis quelques mois, on est confinés et on est privés de quelques activités. Mon Dieu qu’on prend ça dur! Eux, en plus, sont tributaires d’un paquet de services qui sont limités pendant la pandémie. J’ai vraiment envie d’entendre de belles histoires et d’apprendre comment certains ont réussi à changer les choses pour ces gens-là.»

À cette occasion, on désignera cinq lauréats dans autant de catégories, qui se partageront un total de 35 000 $ en bourses. Pour être au rendez-vous, il suffit de s’inscrire sur le site de l’OPHQ.

Voler de ses propres ailes

Pendant ce temps, la fille unique d’Ève-Marie, Corinne, apprend à voler de ses propres ailes. Elle a quitté le foyer familial pour habiter en appartement, puisque ses études la conduisent à l’extérieur de la ville. «Elle est à Jonquière et étudie au cégep en arts et technologie des communications. Elle adore son programme et s’oriente vers le journalisme. Elle apprend plein de choses, et peu importe le métier qu’elle va choisir, sa formation va lui servir.»

«Salut Bonjour Weekend» est diffusée les samedis et dimanches de 6 h à 10 h, à TVA, et «99 raisons d’aimer Québec» sera présentée les lundis à 20 h, dès le 1er mars, à Évasion. La cérémonie du Prix À part entière sera webdiffusée en direct le 23 février à 15h. Pour s’inscrire gratuitement: ophq.gouv.qc.ca.