/regional/montreal/laurentides

Saint-Jérôme doit revoir les décisions de son maire déchu

GEN - STÉPHANE MAHER MAIRE VERDICT

Photo Martin Alarie

Saint-Jérôme devrait revoir le code d’éthique des élus et les actes légaux posés par son maire déchu après sa condamnation pour manœuvres électorales frauduleuses.  

C’est ce que croit l’observatrice de la Commission municipale du Québec (CMQ), mandatée par la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, qui s’est rendue à Saint-Jérôme pour s’assurer que le jugement de culpabilité contre Stéphane Maher n’avait pas d’effet sur la bonne exécution des lois. 

• À lire aussi: La fin pour le maire de St-Jérôme?

• À lire aussi: 68 cas confirmés depuis le début juin à l'hôpital de Saint-Jérôme

Dans son rapport d’observation, Sylvie Piérard estime que la Ville de Saint-Jérôme devrait :    

  • Modifier le règlement concernant son code d’éthique et de déontologie des élus afin d’y introduire une règle relative au respect;    
  • Fixer la date de fin du mandat de Stéphane Maher au 31 décembre 2020, revoir les actes légaux posés par ce dernier et ne plus le rémunérer après cette date       

On apprend dans le document que M. Maher a continué d’exercer une partie de son rôle de maire jusqu’au 1er février. Même s’il ne se présentait plus aux assemblées du conseil municipal, il continuait à présider le comité exécutif et poser des gestes légaux comme signer des actes notariés. 

«Ma priorité [en mandatant une observatrice de la CMQ] était de maintenir la confiance des citoyennes et des citoyens envers les élus municipaux et l’administration municipale. Maintenant, je crois qu’il faut aller plus loin pour resserrer certaines règles applicables aux élus municipaux en matière d'éthique et de déontologie. C’est dans cette optique que j’ai déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi 49. D’ailleurs, l’observatrice de la CMQ a mis en lumière ce constat dans ses recommandations. Aussi, je tiens à saluer le travail des élus et des employés de la Ville de Saint-Jérôme et de la MRC de La Rivière- du-Nord, qui ont dû jongler avec un contexte particulier dans les derniers mois », comment la ministre Laforest dans un communiqué. 

Plus de détails à venir...