/news/coronavirus

Un expert de Johns Hopkins prédit la fin de la pandémie

Un professeur de l’Université Johns Hopkins, à Baltimore, dans l’État américain du Maryland, prédit que la pandémie de COVID-19 sera «presque disparue» d’ici le mois d’avril.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le chirurgien Marty Makary, qui est professeur à l’École de Médecine de l’université et à l’École de santé publique Bloomberg, a formulé cette hypothèse dans une lettre publiée dans le Wall Street Journal vendredi.

M. Makary avance notamment que les infections quotidiennes au coronavirus ont chuté de 77% depuis janvier aux États-Unis.

«Il y a raison de croire que le pays se dirige vers un niveau d’infection très faible. Comme beaucoup de personnes ont été infectées, dont une majorité qui n’avait aucun symptôme ou des symptômes légers, il reste moins d’Américains à être infectés», écrit-il.

«Avec la trajectoire actuelle, j’envisage que la COVID sera presque disparue d’ici le mois d’avril, permettant aux Américains de reprendre une vie normale», ajoute-t-il.

Marty Makary estime que le nombre élevé de personnes ayant été infectées jumelé à la campagne de vaccin pourrait contribuer à l’atteinte d’une immunité collective le printemps venu. L’expert est aussi d’avis que cela protégerait la population contre les variants du virus et limiterait leurs propagations.

«Quand la chaîne de transmission du virus est brisée à plusieurs endroits, il devient plus difficile pour le virus de s’étendre – et cela inclut les variants», décrit-il.

Depuis mars 2020, plus de 28 millions de personnes ont contracté la COVID-19 aux États-Unis. De ce nombre, près de 500 000 personnes sont décédées des suites de la maladie à coronavirus.

Dans la même catégorie