/news/politics

Québec solidaire demande un prix réglementé pour les livres

Photo d'archives

La députée de Québec solidaire Ruba Ghazal a suggéré dimanche matin la mise en place d’un prix fixe pour les livres vendus dans la province, afin de concurrencer les géants du commerce comme Amazon ou Costco.

«C’est le moment d’adopter une mesure pour encourager nos libraires québécois qui travaillent sans relâche, afin de garder leurs commerces ouverts et de continuer d’offrir une panoplie impressionnante d’œuvres aux lecteurs québécois. Il n’y a aucune raison de ne pas le faire», a ainsi affirmé la députée de Mercier par voie de communiqué.

La députée solidaire propose donc de réglementer le prix des livres au moment de leurs sorties, et ce, pour une période de neuf mois.

Cette mesure viendrait alors contrer les ventes à moindre coût des livres chez des géants comme Amazon ou Costco.

«Le laissez-faire de la CAQ dans ce dossier est destructeur pour le monde du livre au Québec, qui fait face à la concurrence déloyale des grosses entreprises, notamment pour les commandes en ligne. Refuser d’agir maintenant, c’est favoriser les Amazon, Costco et Walmart de ce monde, qui se permettent de vendre les livres jusqu’à 25% moins cher», a ajouté Ruba Ghazal.

La décision de légiférer au niveau national sur le réseau du livre est déjà mise en application dans plusieurs pays, par exemple en Espagne, en France, ou encore en Corée du Sud.

«C’est une mesure à coût nul pour l’État, qui permettrait de sécuriser pour de nombreuses années un réseau de librairies indépendantes à propriété québécoise», a-t-elle conclu.