/sports/homepage

Une biographie de Georges Vézina pour les amateurs de hockey et d'histoire

La carrière de l’ancien gardien du Canadien de Montréal Georges Vézina, pour la plupart des amateurs de hockey, appartient à un passé immémorial même si son nom a été donné au trophée qui récompense annuellement le meilleur gardien de la saison dans la Ligue nationale.

Surnommé le «Concombre de Chicoutimi», Vézina a sans doute été le premier grand gardien de but non seulement du Québec, mais de l’histoire du hockey en général.

Son histoire a toujours fasciné le journaliste Mikaël Lalancette, qui lance ces jours-ci une biographie de Vézina, «L’habitant silencieux», mort de la tuberculose à 39 ans en 1926 après une carrière de 16 saisons et deux coupes Stanley avec le Tricolore.

«Plus je lisais sur lui, plus je me rendais compte qu'au fond, on n'a rien vraiment su, et ce qu'on a su, c’est qu’il y avait des versions qui collaient plus ou moins à la réalité, a-t-il expliqué, dimanche, à l’émission "Salut Bonjour" de TVA. Ç’a été une démarche incroyable de récolte de documents, de lectures. Je suis un natif du Saguenay, donc c'est sûr qu'il y a une connexion pour ce qui est de la région.»

«Je trouvais que dans toutes les grandes vedettes de l'histoire du hockey, c'est lui dont on connaît le moins le parcours et en même temps, il est inspirant, a-t-il également mentionné. Avant les Maurice Richard et Jean Béliveau, même Émile "Butch" Bouchard, il y a eu Georges Vézina pour défricher la place des Québécois dans le hockey parce qu'à l'époque, dans les débuts, c'était réservé aux anglophones.»

Réassembler l’histoire du cerbère n’était pas chose facile : mort jeune, Vézina lui-même n’a pas tellement été en mesure de raconter sa propre histoire et sa famille non plus.

Se lançant dans «un travail de moine» au cours des derniers mois, le journaliste a cumulé environ «5000 pièces d'information, d'articles de journaux, actes de notaires» afin d’étoffer son récit.

Cette semaine, c’est donc avec une immense fierté que Mikaël Lalancette offre cet ouvrage concocté «pour les amateurs de hockey et d'histoire».

Voyez l'entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.

Georges Vézina

PHOTO COURTOISIE