/news/world

Boeing 777 : «Pas fréquent ni typique »

Un spectaculaire incident s’est produit au cours de la fin de semaine aux États-Unis alors que plusieurs débris d’avion ont été retrouvés au sol suite à une défaillance de moteurs.

• À lire aussi: Tous les Boeing 777 équipés du moteur en cause immobilisés

• À lire aussi: Le Royaume-Uni interdit son espace aérien à certains Boeing 777

• À lire aussi: Pays-Bas: enquête ouverte après la chute de débris d'un avion-cargo de Boeing

D’entrée de jeu, le commandant de bord Dominic D’Aoust tient à apporter une précision : « Le problème qu’on voit avec cet incident-là, c’est que c’est un problème de moteur et non pas nécessairement de Boeing. »

En effet, sur un peu plus de 1650 appareils Boeing 777, seulement 128 sont munis des moteurs Pratt & Whitney, le moteur en cause lors de l’incident, et sont donc cloués au sol. 

Le moteur Pratt & Whitney est d’ailleurs un modèle assez commun qui se retrouve sur plusieurs autres modèles d’avion, incluant ceux d’Airbus, explique M. D’Aoust. 

Toutefois, ces problèmes n’ont rien à voir avec les Boeing 737 Max qui avaient été au sol pendant un long moment l’année dernière. 

Toutefois, Dominic D’Aoust explique que d’empêcher les appareils munis de moteur Pratt & Whitney de voler est une des raisons qui fait que le milieu de l’aviation reste sécuritaire. 

Tant qu’il n’y aura pas d’enquête, ces avions ne pourront retourner dans les airs. 

Pour le commandant de bord Dominic D’Aoust, avoir des pièces qui tombent du ciel n’est pas fréquent ni typique, mais cela peut arriver à l’occasion. Les moteurs sont cependant conçus pour être en mesure de contenir leurs débris, ce qui évite habituellement ce genre de situation. 

Dans la même catégorie