/finance/homepage

Chute inégalée d’emplois en 2020 au Québec

Asian woman coffee shop business owner Stressed and disappointed from The effects of the coronavirus pandemic resulting in business losses

Prot - stock.adobe.com

Le nombre d’emplois perdus au Québec l’an dernier a atteint un sommet jamais atteint, selon une analyse dévoilée lundi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En raison de la pandémie de COVID-19, une perte nette de 208 500 emplois a été comptabilisée, a rapporté l’ISQ, qui se fie aux données de Statistique Canada.

«Le nombre d'emplois a ainsi diminué de près de 5 % par rapport à 2019, et cette baisse a été la plus forte notée depuis 1976, soit depuis que les données sont disponibles», a précisé l’ISQ par communiqué.

Il y a ainsi eu près de 400 000 personnes en chômage au Québec en 2020, soit 165 000 de plus que l’année précédente. Quant au taux de chômage, il a grimpé de 5,1 % en 2019 à 8,9 % l’an dernier.

C’est le secteur privé qui a encaissé le coup, puisqu’aucun changement significatif n’a été noté dans le secteur public.

«Les emplois perdus en 2020 l'ont été dans le secteur privé (−178 500) et chez les travailleurs autonomes (− 30 300)», a mentionné l’ISQ.

Le travail à temps plein et partiel ont été affectés de manière similaire en nombres bruts, même si en proportion l’emploi à temps partiel a été davantage touché.

Mieux qu’ailleurs au pays

Les femmes ont été plus nombreuses à perdre leur emploi en 2020 (-113 100) que les hommes (- 95 400). Toutefois, le taux de chômage des hommes (9,1 %) est resté supérieur à celui des femmes (8,6 %) l’an dernier.

Les travailleurs âgés de 15 à 24 ans ont été frappés de plein fouet par la pandémie puisque leur taux de chômage a doublé l’an dernier par rapport à 2019, passant de 8,5 % à 17,2 %. Le taux de chômage était de 7,3 % chez les 25-54 ans et de 8,3 % chez les 55 ans et plus l’an dernier au Québec.

Par rapport aux autres provinces canadiennes, le Québec a généralement mieux fait concernant les pertes d’emploi.

«Dans l'ensemble du Canada, près de 1 million d'emplois (− 986 400) ont été perdus en 2020, ce qui correspond à un recul du niveau d'emploi de 5,2 % par rapport à 2019. L'Alberta (− 6,6 %), la Colombie-Britannique (− 6,6 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (− 5,7 %) sont les provinces qui ont connu les baisses relatives les plus importantes», a noté l’ISQ.

Toutes les provinces ont été dans le rouge en matière d’emploi l’an dernier par rapport à 2019.