/finance/homepage

Il protège les maisons vides en Floride

Ice Palm, l’entreprise fondée par Russell Miller, compte pour le moment une dizaine de clients.

Photo courtoisie

Ice Palm, l’entreprise fondée par Russell Miller, compte pour le moment une dizaine de clients.

Après avoir passé une trentaine d’années comme professionnel de golf au Québec, Russell Miller a déménagé pour de bon en Floride avec une mission inusitée : protéger des résidences quand leurs propriétaires n’y sont pas.

Le déclic s’est fait l’automne dernier quand Céline Dion a vendu à Serge Savard, José Théodore et Mario Messier le club de golf Le Mirage de Terrebonne, où il travaillait.

• À lire aussi: Des snowbirds vaccinés et bronzés ne regrettent pas

• À lire aussi: Des gens exaspérés par les longs délais au téléphone

• À lire aussi: Retour hâtif pour éviter de payer l’hôtel à 2000$

« On a fait un conseil de famille puis on a décidé de mettre la maison à vendre et de s’installer là-bas », raconte M. Miller au Journal.

L’homme de 56 ans, qui a aussi été pro au club de golf Rosemère, connaissait déjà bien la Floride. Il a étudié à l’Université de Tampa et possède une résidence à Port St. Lucie.

L’hiver ne lui manquera pas 

« La Floride a toujours été mon deuxième chez-moi, précise-t-il. Ça va me faire plaisir de retourner au Québec pour faire une semaine de ski de temps en temps, mais je ne m’ennuierai pas des cinq longs mois d’hiver ! »

M. Miller s’est associé à son ancien colocataire à l’université, Dean Sklar, pour lancer Ice Palm International, qui propose du gardiennage de maisons et des services immobiliers.

La surveillance résidentielle existe depuis des années, mais elle a pris une importance accrue avec la pandémie. 

« Cette année, beaucoup de snowbirds ne sont pas descendus en Floride, ce qui fait que leur maison ou leur condo est vide. Je veux être les yeux des gens qui ne peuvent pas être là », explique Russell Miller.

Plusieurs propriétaires font appel à des connaissances pour surveiller leur résidence, mais une industrie professionnelle du gardiennage s’est développée au fil des ans. 

Photos et preuve par GPS 

Pendant une visite, qui peut durer jusqu’à une heure, des dizaines d’éléments sont vérifiés. Lorsqu’il a terminé, le surveillant envoie au propriétaire un rapport contenant des photos et même une preuve par GPS qu’il s’est bien rendu sur place !

« C’est tirer la chasse d’eau des toilettes et recueillir le courrier, mais c’est beaucoup plus que ça, dit M. Miller. C’est examiner toute la plomberie, l’air conditionné, les appareils électriques... »

Pour l’instant, Ice Palm compte une dizaine de clients. Déjà, l’entreprise a dans sa ligne de mire des palaces appartenant à des sportifs professionnels ainsi que d’autres gens riches et célèbres.

« Des fois, il faut que tu sortes l’auto et que tu roules un quart de mille ou un mille, indique Russell Miller. Plus il y a de richesse, plus il y a de choses à surveiller ! »

Au moins 40 $ US par visite  

Les clients les plus aisés font visiter leur manoir chaque semaine alors que ceux qui possèdent des propriétés plus modestes optent pour une surveillance toutes les deux semaines ou encore à chaque mois. 

Chaque visite peut coûter de 40 dollars américains à plus de 100 dollars américains, selon la taille de la résidence.

« Tu peux sauver des 15 000 $ et des 20 000 $ en dommages assez rapidement pour 500 ou 600 $ par année, souligne M. Miller. Il y a tellement de choses qui peuvent arriver. »

Et le golf ne restera jamais loin, assure-t-il. « Je vais avoir du mal à dire non à quelqu’un qui va m’appeler pour un conseil urgent parce que sa slice a la tête dure ! »