/news/world

Nouvelles images de Perseverance sur Mars : « Valeur scientifique immense »

Pour Marie-Michelle Limoges, directrice du contenu scientifique au Cosmodôme de Laval, ces images, dévoilée par la NASA lundi, ont de quoi donner des frissons. 

• À lire aussi: La NASA dévoile les toutes premières vidéos de l’amarssissage de Perseverance sur Mars

• À lire aussi: Robot sur Mars: grande réussite pour l’ingénieure québécoise

• À lire aussi: Spectaculaires images de l'atterrissage de Perseverance sur Mars

Il s’agit en effet d’un exploit scientifique que de recevoir des images aussi claires de la surface de la planète Mars, qui se trouve à des centaines de millions de kilomètres. 

Le site d’atterrissage choisi pour Perseverance est très petit, explique Mme Limoges. La NASA avait une idée précise en tête du lieu à explorer et des échantillons à récolter. Il s’agit donc d’un tour de force de précision pour l’agence, qui a réussi à faire amarsir Perseverance exactement au site voulu.

« Valeur scientifique immense » 

Marie-Michelle Limoges affirme que les nouvelles images qui ont été dévoilées sont d’une valeur scientifique immense. Il s’agit d’images précieuses et qui vont rendre service lors des prochaines missions. Cela permettra aux scientifiques de s’adapter en d’en apprendre plus sur cette planète qui comporte encore plusieurs secrets.

Pour Marie-Michelle Limoges, il s’agit d’une mission ambitieuse, mais qui semble avoir porté ses fruits.

Chaque mission sur Mars rapproche peu à peu du rêve d’y envoyer une mission habitée. 

En décortiquant les images fournies par le rover, les scientifiques seront en mesure d’apprendre une foule d’information sur les conditions qui pourraient attendre une future délégation humaine sur la planète rouge. 

La nécessité de l’exploration spatiale 

Pour Marie-Michelle Limoges, il est toujours autant d’actualité de faire de l’exploration spatiale étant donné le nombre incroyable de découvertes qui y sont faites.

« Chaque percée scientifique bénéficie toujours à quelque chose. Rien n’est jamais fait pour rien », a-t-elle expliqué.

Selon elle, les sciences de la Terre sont intrinsèquement liées aux sciences de l’espace. Aucune invention ne sert seulement à l’espace.

Mme Limoges a donné l’exemple de la fonction panoramique dont plusieurs téléphones se servent aujourd’hui. Cette fonction avait d’abord été mise au point pour la mission Mars Global Surveyor dans les années 90. 

Dans la même catégorie