/news/world

Corona sceptique, et opposant aux mesures sanitaires, un ex-président attrape la COVID

L'ancien président tchèque Vaclav Klaus, qui a fait scandale en contrevenant aux mesures de restriction imposées par le gouvernement en raison de la pandémie de COVID-19, a été contaminé par le coronavirus, a annoncé mardi son porte-parole.

• À lire aussi: «Vacciner contre la COVID, c’est gagner contre la pandémie», dit Legault

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«Il ne se sentait pas bien et a été testé positif au COVID cet après-midi», a déclaré à l'AFP Petr Macinka, porte-parole de l'Institut Vaclav Klaus.

«Il a subi un examen et a été maintenu à domicile pour y être soigné», a-t-il ajouté.

Premier ministre eurosceptique, Vaclav Klaus a été président de 2003 à 2013 après avoir succédé à la tête de l'État à Vaclav Havel, figure emblématique de la dissidence à l'époque du communisme.

Depuis le début de l'épidémie, Vaclav Klaus, 79 ans, est apparu à plusieurs reprises en public sans masque. En janvier, il s'est vu infliger une amende de 10 000 couronnes (387 euros, 470 dollars) pour n'avoir pas respecté le port du masque obligatoire.

En janvier également, il a prononcé un discours devant un rassemblement contre les restrictions, affirmant que le gouvernement devrait savoir que «nous en avons assez des restrictions et des instructions qui gâchent nos existences».

Il s'est également élevé contre la vaccination contre le COVID-19. «Faites-vous vacciner, Vaclav, ou vous courez le risque d'attraper le COVID à votre âge», lui avait rétorqué son successeur et ancien adversaire politique Milos Zeman lors d'un débat télévisé en janvier.

La République tchèque se trouve en tête des statistiques mondiales en termes de nouvelles infections pour 100 000 habitants sur 14 jours, et arrive deuxième, derrière la Slovaquie voisine, pour le taux des décès, selon un décompte de l'AFP.

Dans la même catégorie