/news/currentevents

Meurtre à Saint-Hyacinthe: «Elle criait à l’aide»

Les appels à l’aide répétés d’une femme de 44 ans pendant qu’elle se faisait poignarder dans son logement sont malheureusement demeurés sans réponse, mardi matin, dans un immeuble résidentiel de Saint-Hyacinthe.

Nancy Roy, 44 ans, aurait été assassinée par son conjoint un peu avant 8h, à l’intérieur du Grand Château, un bâtiment centenaire de la rue Girouard Ouest qui était jadis un hôtel et qui a été converti en immeuble à appartements au milieu des années 70.

«Elle criait à l’aide et elle frappait sur le plancher», a raconté le concierge du bâtiment où s’est joué le drame.

C’est la voisine d’en dessous qui aurait alerté les policiers en entendant les appels à l’aide.

«Quand je suis arrivé, les policiers étaient déjà là. Ils faisaient le massage cardiaque pour la ramener à la vie», a témoigné le concierge.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Nancy Roy a été transportée à l’hôpital dans un état très critique. Son décès a finalement été confirmé par les autorités en fin d’après-midi.

Sur place, les policiers ont arrêté le conjoint de la victime, qui avait du sang sur les mains.

L’arme du crime aurait également été retrouvée dans le logement de la victime, au quatrième étage du bâtiment.

Jean-Yves Lajoie, 57 ans, devait être rencontré par les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec au cours de la journée de mardi pour donner sa version des faits.

Lajoie était en couple avec Nancy Roy, mais habitait un logement au premier étage de l’immeuble. Il pourrait être accusé du meurtre de sa conjointe mercredi.

Le suspect n’aurait pas d’antécédent judiciaire.

Les policiers ont passé la majeure partie de la journée de mardi à interroger tous les locataires du Grand Château qui pourraient avoir vu ou entendu quelque chose.