/buzz/homepage

Un phoque interpellé par la police à Charlottetown

Des policiers ont eu droit à un quart de travail inhabituel, dimanche, en étant appelé à «interpeller» un phoque qui se déplaçait dans les rues de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le pauvre animal, visiblement égaré et frustré de sa mésaventure, se trouvait à près d'un kilomètre du point d'eau le plus proche lorsqu'il a été repéré par une résidente inquiète tôt en matinée, a relaté la police en partageant des photos et une vidéo du mammifère.

La citoyenne en question, Lillian Reynolds, a repéré le phoque aux environs de 7 h 45. «Je me suis dit "mon Dieu, qu'est-ce que c'est?". Je ne voulais pas qu'il se fasse frapper par une voiture», a-t-elle raconté au journal local «The Guardian».

Question d'éviter un drame, la femme a suivi le phoque en attendant l'arrivée des policiers, notant au passage que l'animal semblait fâché de s'être perdu. Il a d'ailleurs donné du fil à retordre aux agents qui ont d'abord cherché à l'attraper avec un bac de plastique, avant de se résigner à l'embarquer, tout simplement, à l'arrière de leur auto-patrouille, a détaillé Mme Reynolds.

Bien qu'on puisse être amené à croire que ce genre de situation se produit de temps à autre dans la capitale de la province insulaire, c'était la première fois que les policiers intervenaient de la sorte auprès d'un phoque, a précisé la police municipale.

Heureusement pour eux, les agents n'ont pas eu à garder prisonnière la pauvre bête trop longtemps, Pêches et Océans Canada leur ayant donné rapidement le feu vert pour qu'ils puissent aller reconduire l'animal sur le bord de la rivière Hillsborough, au grand bonheur de l'aventurier qui s'est empressé de retourner à l'eau.

Dans la même catégorie