/finance/homepage

Fraudes à la PCU: de nombreux jeunes voient leur identité usurpée

Les cas de fraudes relatives à la Prestation canadienne d'urgence (PCU) s'accumulent en Mauricie, où plusieurs adolescents ont vu leur identité usurpée. Ils reçoivent maintenant leurs feuillets d'impôt pour des sommes qu'ils n'ont jamais reçues.

• À lire aussi: Quand les fraudeurs de la PCU s’attaquent à une jeune autiste

• À lire aussi: Fraude de la PCU: rien à rembourser pour les victimes

C'est le cas du fils de Halen Désilets. «Sur le relevé, il y avait une seule coche qui était cochée: 6000 $. Et c'était la Prestation canadienne d'urgence», a-t-elle raconté à TVA Nouvelles, mercredi.

D'autres, comme Jessica Durette-Côté, ont réalisé l'arnaque en recevant un courriel de Service Canada disant qu'ils avaient trop perçu d'aide d'urgence et devaient maintenant rembourser. «J'ai vu que la personne avait changé les informations bancaires, adresse et tout, pour que ça tombe dans son compte», a-t-elle ajouté.

Avec beaucoup de patience, les victimes arrivent à prouver leur innocence. M. Désilet a passé de longues heures au téléphone. «Après 3 h 30 d'attente, il était 20 h 30 et j'entends un message qui dit que le délai est trop court pour pouvoir traiter le problème, qu'il faudra rappeler», a confié Mme Désilets

Selon Steve Waterhouse, expert en sécurité informatique, ces fraudes étaient prévisibles. «Les fonctionnaires ne se sont pas préparés avec différents scénarios et en nombre suffisant pour rapidement répondre à la problématique. Et ça, y'a pas de pardon pour moi», a-t-il dit.

Pour lui, les entreprises conservent les données de leurs clients ou employés pendant beaucoup trop de temps puisqu'il n'y a pas de loi qui exige de les détruire après un certain délai.

Dans la même catégorie