/finance/homepage

GES: les fermiers pressent Ottawa d’investir 300 millions $

Bloc champ tracteur ferme

Photo Fotolia

Une coalition de fermiers canadiens demande au gouvernement fédéral d’investir 300 millions $ pour réduire les émissions de gaz à effet de serre qui mettent en péril l’approvisionnement alimentaire des Canadiens.  

• À lire aussi: Des agriculteurs pris en otage

• À lire aussi: L’École d’agriculture de Nicolet profite de la pandémie

• À lire aussi: Le ministre de l’Agriculture ignorait que les vaches sont nourries à l'huile de palme

L’organisation Fermiers pour la transition climatique (FTC) espère avec un tel financement fédéral réduire de 10 millions de tonnes les émissions agricoles, selon les conclusions d’un rapport publié par son groupe de travail à l’occasion du Jour de l’agriculture canadienne. 

«Pour le Jour de l’agriculture canadienne, les fermiers prennent la parole pour affirmer que nous voulons faire partie de la solution aux changements climatiques et c’est la raison pour laquelle nous présentons aujourd’hui un plan bien recherché pour aider les fermiers à répandre les solutions climatiques à travers le pays», a indiqué mardi, dans un communiqué, Ian McCreary, président du Groupe de travail.  

«Nous avons besoin d’un appui du gouvernement de toute urgence pour mettre le plan en action», a ajouté M. McCreary, précisant que les impacts liés aux changements climatiques ont causé des dommages de 2 milliards $ pour la seule année 2018. 

Le plan des fermiers comprend six axes d’intervention visant à aider le Canada à atteindre ses cibles de 2030 dans l’Accord de Paris.

Le plan suggère notamment moins d’azote dans la filière agricole, la normalisation des pâturages tournants, la protection des zones humides et l’alimentation des fermes avec des énergies vertes.

Dans la même catégorie