/regional/estduquebec/basstlaurent

Un mouvement citoyen pour la reprise des sports prend de l'ampleur

La pression se fait de plus en plus forte en zone orange pour la reprise des sports d'équipe pour les jeunes. Un mouvement citoyen initié par un Rimouskois prend de plus en plus d'ampleur.

La Coalition pour la promotion du sport au Québec, créée par Guylain Dupuis, père d'un jeune hockeyeur, veut transmettre un message positif.

«Ce que l'on veut que les gens retiennent de notre mouvement, c'est qu'on est un mouvement pacifique et positif. On n’est pas là en revendicateur et vouloir tout chambouler, ce qu’on veut que le politique retienne comme message, c'est que le sport c'est vital, c'est une priorité», a dit mercredi le fondateur de la Coalition, Guylain Dupuis.

Celle-ci souhaite que le message soit clairement entendu et raisonne partout au Québec. Avec les photos et les vidéos partagées, l’objectif est de mettre un visage sur les revendications.

Plusieurs parents souhaitent que le sport soit l'un des derniers secteurs sacrifiés advenant des changements au niveau de la situation épidémiologique avec la pandémie.

«Ce n'est pas juste un jeu, c'est une passion, c'est la santé physique, c'est la santé globale, c'est la [socialisation], la réussite scolaire», a ajouté M. Dupuis.

Le premier ministre François Legault a affirmé en point de presse mardi que les sports intérieurs seront les prochains secteurs à rouvrir, si la situation le permet.

«Oui, ça donne de l'espoir, mais pas que ça fasse comme les derniers messages», a affirmé M. Dupuis en entrevue avec TVA Nouvelles.

«Je parle pour mes fils, pour tous les messages reçus de partout au Québec, c'est ça qu'on veut. Dites-nous, M. Legault, Mme [Isabelle] Charest, oui le 14 mars si la situation est x, c'est ça qu'on va faire. Nous, on est capables de transmettre les jeunes dans un avenir à court terme puis à repartir leur motivation et à rallumer leur passion.»