/news/law

Goldwater devant le Conseil de discipline

ART-GOLDWATER À L'ÉCOUTE

Photo courtoisie

Une ex-cliente de Me Anne-France Goldwater a porté plainte contre elle auprès du Barreau lorsqu’elle a constaté, à sa grande stupéfaction, que des détails de son divorce se retrouvaient dans la biographie de la flamboyante avocate.

« J’étais incrédule. [...] Il n’y avait aucun doute sur l’identité de la personne décrite. Je connais beaucoup [d’étrangers] à Montréal et très peu remplissent ces critères », a noté la plaignante, jeudi, lors d’une audience virtuelle du Conseil de discipline.

La dame, que l’on ne peut identifier sur ordre du tribunal, s’est adressée au syndic du Barreau après avoir été informée par son ex-mari que des détails de leur divorce se trouvaient dans la biographie d’Anne-France Goldwater, Plus grande que nature

Photo courtoisie

Son ex-mari avait lui-même été interpellé par un ami au sujet des extraits litigieux. 

Famille choquée

Il s’agit de quatre paragraphes dans le livre de 301 pages. « Je vis dans l’échec des relations des gens. Mais certains cas m’affectent plus que d’autres », peut-on y lire.

Les phrases qui suivent décrivent la séparation soudaine d’un couple montréalais qui a partagé plusieurs décennies. 

Née à l’étranger, l’épouse est une sommité en santé. Son mari a œuvré dans la sphère publique pendant un certain nombre d’années. Ensemble, ils ont eu plusieurs enfants ayant certains problèmes.

« La veille de leur [...] anniversaire de mariage, le mari de cette femme lui a annoncé : “Je ne t’aime plus”. Au revoir, merci. J’étais bouche bée lorsqu’elle m’a raconté ça », lit-on.

Toute la famille a été choquée par ces propos. L’homme a été « estomaqué » par l’ironie de l’auteure, qui dépeignait son ex en victime. 

Cette dernière était choquée de lire dans un livre des détails qu’elle jugeait confidentiels. L’un des enfants a même écrit à la maison d’édition pour tenter de faire retirer les passages.

Lors de leurs témoignages jeudi, l’avocat de Me Goldwater a fait ressortir qu’à part leur famille et des amis proches, personne ne les a contactés concernant le livre. Aucun média non plus.

Trois autres plaintes

La flamboyante avocate en droit de la famille, connue pour avoir incarné L’Arbitre à la télévision, a fait l’objet de trois autres plaintes au Conseil de discipline dans sa carrière, selon nos recherches.

La première, jugée frivole, a été rejetée d’emblée. La seconde lui a valu une simple réprimande pour des propos inappropriés. Elle a été acquittée de la troisième.


Me Goldwater témoignera vendredi.