/news/politics

L’achat d’avions de chasse par le Canada pourrait dépasser 77 milliards $

L’achat prévu de 88 nouveaux avions de chasse pourrait dépasser les 77 milliards $, a estimé la «No Fighter Jets Coalition» dans un rapport publié jeudi.

Si le gouvernement Trudeau a déclaré que les coûts ne seraient pas supérieurs à 19 milliards $, la coalition a remis en question ce montant en se basant sur des rapports officiels du ministère de la Défense nationale et sur une enquête du Centre canadien de politiques alternatives.

Les coûts d’exploitation essentiels, soit le coût du carburéacteur, de la formation et de l’entretien, n’auraient ainsi pas été pris en compte dans l’estimation publique du gouvernement, a indiqué «No Fighter Jets Coalition».

«Les Canadiens ont soulevé des problèmes majeurs avec le prix d’achat trompeur lors de la dernière tentative d’achat d’un avion à réaction [par le gouvernement Harper en 2012], alors que la majorité des coûts réels ont été omis», a déclaré par voie de communiqué Emma McKay, membre de la coalition. «Les libéraux font les mêmes erreurs.»

La coalition remet en cause l’utilisation de ces avions pour le transport de bombes et de missiles, mais aussi son impact sur les droits autochtones, alors que les vols d’essai sont réalisés à la base aérienne de Cold Lake, en Alberta.

«Les jets n’ont rien à voir avec la sécurité du Canada», a souligné Rachel Small, organisatrice pour le Canada de World BEYOND War.

«No Fighter Jets Coalition» se dit également préoccupé de l’impact climatique, avançant que les jets F-35 utilisent près de 5600 litres de carburant riche en carbone par heure de vol.