/finance/homepage

Innergex réduit sa perte

COURTOISIE/Innergex

Le producteur d’électricité québécois Innergex a rapporté des pertes nettes de 29,1 millions $ pour son exercice financier de 2020, ou une perte de 0,23 $ par action.

• À lire aussi: La québécoise Innergex acquiert six parcs éoliens aux États-Unis

• À lire aussi: Les profits chutent chez Hydro-Québec en 2019

• À lire aussi: Hydro-Québec investit 661 millions $ dans Innergex

En 2019, l’entreprise basée à Longueuil avait déclaré des pertes nettes de 31,2 millions $, ou une perte de 0,25 $ par action.

Les revenus ont crû, passant de 557 millions $ en 2019 à 613,2 millions en 2020.

Pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre dernier, Innergex a par ailleurs déclaré des profits de 11,9 millions $, ou 0,06 $ par action, comparativement à des pertes de 48,05 millions $, ou une perte de 0,36 $ par action pendant la période correspondante de 2019.

Sur la même période, les revenus sont passés de 143,1 millions $ à 167,9 millions $.

Pour le producteur, l’année 2020 a été marquée par deux acquisitions – au Chili et aux États-Unis – et une alliance stratégique avec Hydro-Québec.

Quatre projets de production d’énergie sont en construction et trois financements de projets ont été conclus en 2020, a rappelé Innergex, à savoir le projet solaire Hillcrest, le projet hydroélectrique Innavik et le projet éolien Griffin Trail.

«Je suis fier du travail accompli par l'équipe d'Innergex. Gérer avec succès quatre projets en cours de construction tout en en développant de nombreux autres, en menant à bien deux acquisitions et en exploitant 75 sites dans quatre pays différents», a dit Michel Letellier, président et chef de la direction d'Innergex, parlant d’un «bel accomplissement».

Innergex pourrait toutefois avoir à payer jusqu’à 60 millions $ pour l’épisode de froid qui a frappé le Texas au cours des dernières semaines. L’entreprise exploite dans cet État américain trois parcs éoliens et un parc solaire. Une facture de 60 millions $ représenterait 10 % de ses ventes totales durant une année, rapportait Le Journal de Montréal mercredi.