/news/coronavirus

Le passeport vaccinal fait beaucoup réagir

Le projet de passeport vaccinal lancé par le ministre de la Santé Christian Dubé en point de presse jeudi laisse peu de gens indifférents. 

• À lire aussi: Le passeport vaccinal est déjà bien en place ailleurs

• À lire aussi: On vit déjà avec le passeport vaccinal, dit une épidémiologiste

• À lire aussi: Passeport vaccinal : le gouvernement a de sérieuses questions à évaluer

Si certains croient qu’un tel outil leur permettrait de reprendre plus rapidement une vie normale, d’autres le voient plutôt comme quelque chose d’inutile ou d’encombrant. 

C’est d’ailleurs le cas des restaurateurs qui voient d’un mauvais œil l’arrivée possible de ces passeports. 

«On a déjà beaucoup de responsabilités : des preuves de résidence, on doit déjà tenir un registre. Si on doit discriminer [...], on pense que c’est quelque chose avec lequel on ne veut pas composer», lance François Meunier, de l’Association Restauration Québec.

«Ce n’est pas adéquat. Les restaurants, on a juste à se protéger nous-mêmes je pense que quelqu’un qui est raisonnable fait attention. Je pense que les mesures sanitaires sont déjà là», soutient un citoyen rencontré dans la rue. 

D’autres Québécois voient plutôt le passeport vaccinal comme une lueur d’espoir. 

«Un passeport vaccinal, je pense que ça peut être bien dans l’optique que ça permet à ceux qui veulent participer à l’effort de vaccination de pouvoir recommencer à avoir une vie normale», soutient une passante. 

«Je pense que c’est une bonne chose, pour voyager à l’extérieur, pour certaines activités ici», dit un autre homme. 

Du côté des citoyens, nombreux sont ceux qui seraient prêts à s'y soumettre afin de pouvoir retrouver une vie normale.