/news/law

Le SPVM recherche des victimes d’une fraudeuse récidiviste

La police recherche des victimes potentielles d’une fraudeuse récidiviste de 66 ans qui aurait floué des «personnes vulnérables» de la communauté latino-américaine de Montréal.

Gloria Echeverria Albu Paz a été arrêtée le 14 janvier. Elle a comparu vendredi au palais de justice de Montréal sous une accusation de fraude.

Selon les autorités, l’accusée aurait floué des personnes âgées de la communauté hispanophone en utilisant le stratagème de la «maison fantôme».

«Elle cible des personnes âgées hispanophones et leur fait faussement croire avoir été mandatée pour vendre une maison à bon prix, car les propriétaires doivent déménager à l’étranger», a expliqué le SPVM dans un communiqué.

«Elle leur fournit ensuite différents prétextes pour réussir à leur soutirer d’importantes sommes d’argent, à maintes reprises et sur de longues périodes, bien qu’aucune maison ne soit réellement à vendre», a ajouté la police.

Les enquêteurs au dossier disent avoir de bonnes raisons de croire que la suspecte pourrait avoir fait davantage de victimes.

Ce n’est pas la première fois que la sexagénaire se retrouve devant les tribunaux pour des crimes frauduleux.

Le stratagème de la «maison fantôme» est exactement le même que Gloria Echeverria Albu Paz avait utilisé pour flouer ses victimes il y a près de 10 ans. Elle avait été arrêtée par le SPVM en 2011 et avait plaidé coupable aux accusations de fraude portées contre elle l’année suivante.

Elle avait écopé d’une peine de deux ans moins un jour d’emprisonnement et d’une probation de trois ans.

Gloria Echeverria Albu Paz avait aussi été appréhendé au début des années 2000 pour fraude. Elle avait plaidé coupable aux deux chefs portés contre elle en 2004 et avait été condamnée à une probation de deux ans.

Les enquêteurs invitent toute personne qui aurait été victime ou qui connaît une personne qui aurait pu être victime de Gloria Echeverria Albu Paz à se rendre à son poste de quartier ou à communiquer avec le 911, afin de déposer une plainte officielle.