/news/currentevents

Les faux Viagra et Cialis sont les médicaments les plus saisis

Les produits contrefaits d’amélioration sexuelle, comme le Viagra ou le Cilalis, représentent la majorité des médicaments saisis à la frontière par Santé Canada, qui fait la lutte à ce lucratif marché noir. 

• À lire aussi: Des jeunes accros au viagra de contrebande

La fabrication et la distribution des médicaments contre la dysfonction érectile seraient en partie contrôlées par le crime organisé, plus précisément les Hells Angels, la mafia et une poignée de petits joueurs indépendants. 

Hier, notre Bureau d’enquête dévoilait que les Québécois n’ont jamais autant utilisé ces médicaments. En plus des ventes de Viagra et de Cialis, qui ont atteint des sommets durant la pandémie, les jeunes consomment énormément de produits contrefaits achetés sur le marché noir. 

Des documents consultés indiquent d’ailleurs que 10 % des substances saisies sont de faux Viagra et Cialis. 

Frontière surveillée  

Selon les informations obtenues par notre Bureau d’enquête, ces interceptions se sont multipliées au cours des dernières années ; 

- En 2018, durant l’opération Pangea, une vaste campagne mondiale pour lutter contre le trafic qui a duré sept jours, 50 % des saisies au Canada étaient des produits d’amélioration sexuelle non autorisés ou soupçonnés d’être contrefaits. 

- Entre 2016 et 2019, l’Agence des services frontaliers du Canada et Santé Canada ont mis la main sur plus de 8000 produits illégaux contre la dysfonction érectile. 

Chaque saisie peut représenter des milliers de pilules. 

- Entre le 1er janvier 2019 et le 25 novembre 2020, un peu plus de 163 produits en provenance d’autres pays ont été interceptés, selon Santé Canada. Le reste a été refoulé à la frontière, sans être comptabilisé. 

Bien présent  

Santé Canada n’est pas en mesure de confirmer le nombre exact de comprimés saisis. Si un envoi contient 10 000 comprimés de Viagra, il ne sera quand même comptabilisé que comme un seul produit intercepté. 

Néanmoins, les médicaments contrefaits continuent d’affluer au Québec. Le 14 janvier, à Jonquière, les policiers ont mis la main sur 1600 unités de Viagra lors d’une perquisition, qui a aussi mené à la saisie de plusieurs autres drogues.