/regional/montreal/monteregie

Il perd un cadeau, les policiers lui en offrent un autre

PHOTO COURTOISIE

Pour son anniversaire, un enfant de Beloeil a eu toute une surprise lorsqu’il a vu huit policiers se présenter à son domicile pour lui remettre un cadeau, une carte de souhaits et un bouquet de ballons.

Noah Perreault se souviendra toute sa vie de la fête de ses 11 ans et pas seulement à cause de la pandémie. Le 13 février, ses amis sont venus à tour de rôle lui offrir des cadeaux et des bouquets de ballons, à l’extérieur, devant sa maison. L’un de ses bouquets sur laquelle était attachée une carte-cadeau s’est malheureusement envolé.

Voyant la tristesse dans les yeux de Noah, sa famille est partie en voiture à la recherche de ce petit cadeau voyageur, mais sans succès. Déterminé à retrouver le cadeau, son père François Perreault a eu une idée : appeler la police qui circule régulièrement dans les rues du quartier et qui aurait peut-être aperçu le bouquet de ballons.

« J’étais un peu mal à l’aise d’appeler la police, mais j'ai quand même tenté ma chance. Peut-être que les policiers auraient pu voir les ballons accrochés à un arbre, un poteau ou dans la corniche d’une résidence », raconte le papa.

Celui-ci explique la situation au téléphone à la sympathique femme au poste de police qui relaie l’information aux patrouilleurs. Quelque temps après, le père reçoit un appel. Au bout du fil, la personne demande à parler à son fils : « Noah, bonne fête! Va à la porte, il y a des gens qui voudraient te saluer ».

Devant chez lui, les membres de l'équipe A de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent l’attendent avec un bouquet de ballons et une carte de souhaits dans laquelle est insérée une carte-cadeau de chez Toys”R”Us. N’ayant pas retrouvé le cadeau du garçon, les policiers sont allés lui en acheter un autre.

« Je ne m’y attendais vraiment pas. Je n’aurais jamais pensé que les policiers m’auraient acheté un cadeau », raconte Noah qui a vite retrouvé le sourire. « Il était tellement déçu d’avoir perdu le cadeau de son ami. Ç’a mis un baume sur son petit cœur et du soleil dans notre journée », poursuit sa maman, Sabrina Cyr.

François Perreault a voulu partager cette histoire pour souligner le côté humain des agents de la paix. « Nous entendons souvent parler des policiers qui surveillent les citoyens, donnent des contraventions et interviennent à des endroits où il y a des rassemblements. Je veux montrer à mes enfants que les policiers ne sont pas seulement là pour ça. Ce sont aussi des humains qui peuvent faire preuve d’empathie et de générosité. »

Noah ne sait pas encore quel jouet il va s’acheter avec sa carte-cadeau. Par contre, il sait une chose : son onzième anniversaire restera à jamais gravé dans sa mémoire et celle de ses parents.