/news/world

La Finlande envisage des couvre-feux et un report d'élections

Le gouvernement finlandais a dit samedi envisager l'introduction de couvre-feux en cas de nouvelle dégradation de l'épidémie de coronavirus, ainsi que le report d'élections locales prévues en avril.

Il s'agirait de restrictions de mouvement localisées, limitées à certains secteurs et à certaines heures, mais pas d'un vaste couvre-feu général, a expliqué la ministre de la Justice Anna-Maja Henriksson.

«Pour le moment c'est encore dans le tiroir», a-t-elle affirmé dans une interview à la télévision publique Yle, mais le cabinet de la première ministre Sanna Marin «se prépare au pire par précaution».

Le gouvernement s'interroge également sur le maintien d'élections municipales prévues le 18 avril, selon la ministre, qui a rencontré vendredi les responsables des partis.

«La décision doit être prise la semaine prochaine», a-t-elle dit.

La Finlande a déjà annoncé jeudi fortement durcir ses mesures contre la COVID-19 et fermer notamment ses bars et ses restaurants pendant trois semaines à compter du 8 mars dans les régions où le virus progresse.

La région d'Helsinki a également décidé vendredi de fermer les salles de sport, les piscines et les saunas publics, une mesure devant entrer en vigueur lundi.

Globalement épargné par le virus en Europe, le pays nordique est confronté à une hausse des cas ces derniers jours, après être parvenu à juguler une première reprise en décembre.

Dans un pays de 5,5 millions d'habitants, le nombre de nouveaux cas quotidiens avoisine les 500 la semaine passée, selon les données officielles compilées par l'AFP.

Samedi, 645 nouveaux cas ont été rapportés.