/news/society

Un premier Autochtone à la tête de l’Association médicale canadienne

L’Association médicale canadienne, la plus importante fédération de médecins au pays, sera dirigée pour la première fois de son histoire par un Autochtone.

Le Dr Alika Lafontaine, un anesthésiologiste de l’Alberta, a été désigné vendredi pour devenir président de cette association, qui représente environ 80 000 membres d’un océan à l’autre.

Sur le site web de l’organisation, on peut lire que le Dr Lafontaine est natif de la Saskatchewan et qu’il a des origines anishinabée, crie, métisse et insulaire du Pacifique.

Il restera président désigné jusqu’à août 2022, date à laquelle il entrera officiellement en fonction, devenant le premier Autochtone à occuper ce poste.

Permis d’exercice national 

Lors de son élection, il a dit vouloir militer pour un «permis d'exercice national», ce qui permettrait aux médecins canadiens de pratiquer dans toutes les provinces.

À son sens, cette mesure aurait facilité la gestion de la pandémie.

«La mobilité, l’employabilité et la collaboration devraient s’imposer et perdurer dans un monde postpandémique», a-t-il ajouté par communiqué.

Le Dr Lafontaine, qui codirigé l’Alliance en santé des Autochtones de 2013 à 2017, s’est aussi engagé à combattre le racisme dans le système médical.

«Il est également temps d’éliminer la discrimination fondée sur la race, le sexe, la capacité physique, la classe sociale ou toute autre forme de discrimination qui imprègne la culture du système de santé», a déclaré celui qui figure sur la liste des 30 médecins les plus influents du Canada.