/buzz/homepage

Art public: un crayon de sept mètres dans Maizerets

Photo courtoisie, Ville de Québec

Une œuvre d’art «étonnante», résultat d’ateliers de co-création entre le tandem Cooke-Sasseville et des élèves du primaire, verra le jour cet été dans le quartier Maizerets, à Québec.

Les artistes Jean-François Cooke et Pierre Sasseville ainsi que la Ville de Québec ont présenté lundi la maquette de l’œuvre, appelée Dessine-moi une chenille.

Faite d’aluminium, elle montrera un crayon de plomb haut de sept mètres, sur lequel un éléphant rose au corps de chenille prend part à une fanfare enjouée, et sera mise en place à l’entrée du parc Bardy.

Selon ses concepteurs, l’éléphant symbolise la stabilité et la persévérance, la chenille évoque l’idée de métamorphose alors que le crayon est un clin d’œil à l’univers scolaire.

Photo courtoisie, Ville de Québec

Les créateurs, connus notamment pour les deux cerfs en bronze installés à la place Jean-Béliveau près du Centre Vidéotron, ont parlé d’une «expérience unique», en raison de la collaboration des élèves de l’école des Jeunes-du-Monde, avec qui ils ont eu une dizaine d’ateliers, principalement avant la pandémie.

«On a vraiment travaillé à partir des idées des jeunes, pour qu’il puisse y avoir une touche d’humour et que ce soit ludique», a raconté M. Sasseville, lors de l’annonce.

«Fantastique»

Le budget pour la réalisation de ce projet est de 95 000$ et il est financé en parts égales par la Ville et le ministère de la Culture.

«Quand on parle de qualité de vie, c’est ça que ça veut dire. La qualité de vie, c’est la capacité de s’émerveiller et aussi, pour les enfants... allez à la place Jean-Béliveau et écoutez les enfants. Les cerfs de Virginie, ça émerveille. Celle-là [la prochaine œuvre au parc Bardy], elle est fantastique», a salué le maire de Québec, Régis Labeaume.