/news/techno

Instagram met les bouchées doubles sur le direct

L’image des talk-shows de télévision ou de radio, la vague de popularité des conversations diffusées en direct ne se dément pas sur les plateformes: Instagram veut en être aussi, à la suite de sa maison-mère Facebook et des étoiles montantes comme Clubhouse.

L'application a lancé lundi les «Live Rooms» («salons en direct»), qui permettent de se filmer et de diffuser les échanges avec d'autres personnes -- jusqu'à 4 en tout -- en direct.

• À lire aussi: Facebook va investir «au moins» 1 milliard de dollars dans les contenus d'actualité en 3 ans

• À lire aussi: Facebook et l'Australie: un avertissement pour le reste du monde

«Nous espérons ouvrir la porte à plus d'opportunités créatives, comme de créer un talk-show, jouer de la musique, créer des oeuvres avec d'autres artistes, animer des séances de questions-réponses plus vivantes ou des tutoriels pour vos abonnés», a indiqué Instagram dans un communiqué.

Le réseau social qui a fondé son succès sur les photos et vidéos avait déjà un outil «live», mais limité à deux animateurs. Il a récemment multiplié les nouvelles fonctionnalités, comme de nombreux concurrents, encouragés par l'explosion des usages numériques pendant la pandémie.

Le recours au direct, notamment, a pris son envol sur les différentes plateformes, pour remplacer les conférences, les salles de spectacle ou de sport.

Sur le modèle de l'application de visioconférence Zoom, les plateformes ont créé ou étendu leurs options pour tenir des réunions avec une poignée ou des dizaines de contacts, de façon privée ou avec des modes de diffusion au public.

Mais ces formats ont l'inconvénient de susciter une certaine fatigue chez des usagers déjà face à leur écran, et même face à leur caméra, toute la journée.

Cette lassitude a contribué au succès de Clubhouse, une appli lancée confidentiellement au printemps dernier, où les participants diffusent leurs conversations en direct, sans image. Les utilisateurs peuvent venir écouter ce qui les intéresse, tout en faisant la cuisine ou en promenant leur chien.

Ce type de fonctionnalités permet aussi de rémunérer les influenceurs, au-delà du modèle économique dominant en ligne: services gratuits contre publicité ciblée.

«Les Live Rooms donnent aux créateurs plus de façons de construire leur business et de gagner de l'argent», souligne Instagram.

«Le public pourra acheter des badges pour les organisateurs et utiliser d'autres options interactives comme les outils de magasinage et les collectes de fonds en direct.»

Des plateformes comme Twitch (diffusion de parties de jeux vidéo en direct) ou Patreon (petit mécénat pour des créateurs de contenu) ont popularisé les principes de pourboire et d'abonnements qui financent désormais l'industrie des influenceurs, avec la pub et les produits dérivés.

Instagram envisage en outre d'ajouter des outils audios et des options de contrôle pour mieux modérer les échanges.