/news/coronavirus

Le vaccin d’AstraZeneca déconseillé aux 65 ans et plus au Canada, mais pas interdit

Santé Canada n’interdira pas le vaccin d’AstraZeneca aux 65 ans et plus, malgré la recommandation en ce sens formulée lundi par le panel d’experts spécialisés qui conseille le gouvernement.

Plus tôt en journée de lundi, le Comité consultatif national d’immunisation (CCNI) a déconseillé l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca chez les 65 ans et plus «en raison du peu d'informations disponibles à ce jour sur l'efficacité de ce vaccin dans ce groupe d'âge».

• À lire aussi: En France et en Allemagne, l'encombrant vaccin AstraZeneca

• À lire aussi: Les vaccins Pfizer et AZ «hautement efficaces» après une dose chez les plus de 70 ans

• À lire aussi: La pandémie rebondit en raison du variant anglais

 Fait rare, Santé Canada a décidé d’ignorer une recommandation de ce panel indépendant, estimant que «les études cliniques n'ont révélé aucun problème de sécurité dans ce groupe d'âge, ni dans le grand nombre de personnes âgées qui ont été vaccinées à ce jour dans les pays qui ont déjà autorisé le vaccin AstraZeneca et qui l'administrent aux personnes de plus de 65 ans». 

«Des rapports encourageants indiquent maintenant que l'utilisation réelle dans les populations âgées pourrait déjà présenter des avantages pour certains indicateurs d’intérêt, tel l'hospitalisation», a ajouté la porte-parole de Santé Canada, Tammy Jarbeau.

«Le meilleur vaccin pour un Canadien est celui qu’il peut recevoir», a-t-elle souligné.

Les provinces auront toujours la liberté d’appliquer ou non les recommandations de la CCNI.

Le Canada a fait l’achat de 20 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca, un vaccin à vecteur viral, le premier du genre à être autorisé au Canada après les vaccins à ARN messager de Pfizer/BioNTech et Moderna.

Le pays doit recevoir 500 000 doses du vaccin au cours des trois prochaines semaines.

Le CCNI n’a pas détaillé le temps de conservation limite pour les flacons multidoses non ouverts du vaccin d’AstraZeneca. Cependant, le fabricant rapporte qu’ils peuvent être stockés à une température entre 2 et 8 degrés Celsius, pour une durée maximale de 6 mois, ce qui en fait le vaccin le plus versatile au niveau logistique.

Il n’y a pas qu’au Canada où l’efficacité le vaccin d’AstraZeneca auprès des personnes de 65 ans et plus est source de questionnements.

En France et en Allemagne, notamment, le vaccin est boudé par une partie de la population qui a des doutes sur son efficacité. Les stocks s’accumulent et les autorités sanitaires commencent à se demander quelle stratégie adopter pour rassurer la population.

Le vaccin d’AstraZeneca est aussi associé à des effets secondaires indésirables comme de la fièvre, de la fatigue ou des maux de tête. Les experts de Santé Canada ont cependant souligné que le vaccin n’a causé aucune hospitalisation.

Jusqu’à lundi, en France, le vaccin était déconseillé pour les 65 ans et plus, avant que le ministre de la Santé annonce qu’il étendait désormais son utilisation aux personnes âgées de 50 à 75 ans présentant des comorbidités. Le ministre Olivier Véran avait même reçu une dose d’AstraZeneca devant les caméras, le 8 février, a rapporté l'Agence-France-Presse.

Devant les craintes que le vaccin ne soit pas efficace contre les nouvelles mutations du virus, l’Afrique du Sud, où un variant particulièrement contagieux a émergé, s’était dit prête à échanger ou revendre un million de doses d’AstraZeneca au début du mois de février. Au même moment, l’Organisation mondiale de la Santé se faisait rassurante en affirmant que le vaccin d’AstraZeneca pouvait être inoculé chez les personnes de 65 ans et plus.

Dans la même catégorie