/news/coronavirus

Problèmes avec la quarantaine à l'hôtel

Il y a encore des problèmes avec la quarantaine à l'hôtel alors que des voyageurs ont rapporté un manque de nourriture. Le gouvernement fédéral dit chercher des solutions. 

• À lire aussi: Les conservateurs réclament la suspension de la quarantaine à l'hôtel

• À lire aussi: Quarantaine obligatoire : enfermé de l’hôtel à la maison

• À lire aussi: Quarantaine obligatoire: l’ennui s’installe après 24 heures confiné

Sur des images tournées dans un hôtel de Toronto, on peut voir des voyageurs dénoncer avec beaucoup de mécontentement des voyageurs le fait qu’ils n’avaient ni eau ni nourriture.

Sur les réseaux sociaux, une femme raconte que sa soeur, arrivée au Canada, n'a rien eu à manger pendant près de 24 heures.

Il y a également le coût des repas qui fait jaser. Un homme dit avoir payé près de 47 dollars pour un met fait de chili, de riz, d'une salade et d'une boisson gazeuse. Un prix qu'il qualifie de criminel.

Ces problèmes de manque de nourriture viennent s’ajouter aux problèmes de réservation alors que les voyageurs devaient attendre de longues heures avant de pouvoir parler à quelqu’un afin de réserver une chambre.

Les partis d’opposition dénoncent le manque de préparation et d’organisation de la part du gouvernement de Justin Trudeau.

«Nous ce qu’on demande, c’est un encadrement des hôtels parce que ce qu’on voit c’est que le gouvernement accumule les ratés, il n’est pas capable de répondre au téléphone. Il n’a pas été capable d’imposer les mesures qui s’imposaient», affirme Xavier Barsalou-Duval, député du Bloc dans Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères. 

«Quand tu mets des mesures en place, il faut que tu sois capable de les appliquer. Le gouvernement avait un mois pour mettre ça en place, puis il a attendu vers la fin», explique Richard Martel député conservateur pour Chicoutimi-Le Fjord. 

Le bureau de la ministre de la Santé affirme être au courant des plaintes et dit que le fédéral travaille avec les hôteliers pour trouver des solutions.  

Le fédéral dit que depuis le lancement du programme, il a ajouté des travailleurs et des hôtels. Force est de constater que le lancement de ce programme est loin d'être sans défi.

Dans la même catégorie