/regional/montreal/montreal

STM: des défibrillateurs dans l'ensemble des stations de métro

PHOTO COURTOISIE

La Société de transport de Montréal (STM) installera prochainement 76 défibrillateurs dans l'ensemble de ses stations de métro.

L'utilisation de ces défibrillateurs externes automatisés (DEA) dans les premières minutes suivant un arrêt cardio-respiratoire pourrait tripler les chances de survie d'une victime.

• À lire aussi: Entre Châteauguay et Boucherville: autre prolongement du REM sur la Rive-Sud de Montréal?

• À lire aussi: Le tramway dans l’impasse: le gouvernement Legault proposera son propre tracé

• À lire aussi: Des bancs prisés des itinérants condamnés dans le métro

Au total, le transporteur a fait acquisition de 209 de ces appareils pour la somme de 306 000 $.

Un peu plus tôt cet hiver, les véhicules des chefs d’intervention ainsi que ceux des agents de Sûreté et contrôle ont été dotés de ces équipements pour contribuer à assurer une couverture optimale du réseau de surface.

Des défibrillateurs seront également installés dans plusieurs milieux de travail de la STM, dont les ateliers, les centres de transport et les espaces à bureaux.

«D’ici quelques semaines, peu importe où un incident survient dans une station de métro, un défibrillateur sera accessible à moins de 5 minutes, ce qui peut faire une énorme différence sur le pronostic de survie», a mentionné le président de la STM, Philippe Schnobb, par voie de communiqué lundi.

L'ajout de matériel de réanimation dans chacune des 68 stations de la STM était d'ailleurs l'une des recommandations formulées dans le rapport du coroner Jacques Ramsay en 2015 à la suite du décès d'un homme happé par le métro à la station de métro Langelier survenu un an plus tôt.

Dans la même catégorie