/news/coronavirus

Vaccination : l'Estrie se mobilise pour ses aînés

En Estrie, on se prépare pour la campagne de vaccination de masse qui débutera le 15 mars avec les 85 ans et plus.

D'ailleurs, dès mardi, les personnes de 80 ans et plus pourront prendre leur rendez-vous en ligne ou par téléphone pour se faire vacciner.

• À lire aussi: COVID-19: Donald et Melania Trump vaccinés (discrètement) en janvier

• À lire aussi: COVID-19: l'adhésion au vaccin en hausse, selon une étude internationale

• À lire aussi: Les 70 ans et plus peuvent prendre rendez-vous

En attendant les inoculations, plusieurs initiatives sont mises de l'avant pour faciliter l'accès au vaccin à cette clientèle plus vulnérable.

Chez Transport de personnes du Haut-Saint-François, à East Angus, le téléphone ne dérougit pas. L'organisme offrira gratuitement le transport à tous les aînés du territoire désirant recevoir le vaccin.

Qu'elles soient à mobilité réduite ou non, on veut s'assurer que ces personnes, sans moyen de transport, ne soient pas délaissées.

La municipalité de Val-des-Sources, (anciennement Asbestos) va même plus loin et a mis en place une ligne téléphonique. Une employée s'occupe d'aller sur le site web, de prendre rendez-vous pour les aînés et de leur réserver un transport.

On offre même l'accompagnement par un bénévole au besoin.

À Sherbrooke, le centre d'action bénévole avec d'autres organismes comme le Réseau d'amis, sont à planifier un service semblable.

En Estrie, plus de 7 500 rendez-vous ont déjà été donnés à la population âgée en vue des trois premières semaines, celles du 15, du 22 et du 29 mars.

La Santé publique estime qu'environ 20 000 personnes de 80 ans et plus, qui ne résident pas en CHSLD ou autre ressource institutionnelle ou résidence privée, devront se rendre au Centre de foires de Sherbrooke pour y recevoir leur vaccin.

Une mobilisation des milieux communautaires est indispensable pour s'assurer que le moins d'aînés possible ne soient laissés de côté.

Dans la même catégorie