/news/coronavirus

Vaccination: Des professionnels de la santé déçus en Estrie

Des professionnels de la santé de l'Estrie déplorent de ne pas être en mesure d'être vaccinés contre la COVID-19, alors que s'amorce la campagne de vaccination de masse chez les personnes de 80 ans et plus.

• À lire aussi: La vaccination des 80 ans et plus va commencer à La Tuque

• À lire aussi: 350 pharmacies disponibles à Montréal le 15 mars

• À lire aussi: Le vaccin AstraZeneca débarque au pays mercredi

«J'ai beaucoup de colère face à la façon dont on est traité, a raconté à TVA Nouvelles une infirmière qui a demandé à garder l'anonymat. On n'a pas accès au vaccin alors que nous étions censés être au deuxième rang des groupes priorisés. Ils ne respectent pas la liste des priorités.»

Selon la liste du gouvernement, le personnel hospitalier devrait effectivement déjà être vacciné puisqu'après les personnes vulnérables dans les CHSLD ou dans les ressources intermédiaires et de type familial, viennent les travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux en contact avec des usagers.

La liste continue jusqu'aux personnes de 80 ans et plus, qui eux, peuvent déjà prendre leur rendez-vous en Estrie.

«C'est sûr qu'il y a de l'inquiétude et aussi beaucoup d'attente, a affirmé la présidente du Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l'Est, Sophie Séguin. On l'attend depuis longtemps ce vaccin-là et nos membres ont travaillé dans des conditions [difficiles], il y a des gens qui ont eu la COVID-19.»

Cette semaine, les 100 000 doses de vaccins disponibles au Québec ont été envoyées à Montréal, où de nombreux foyers d'éclosion sont en cours.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS n'a pas été en mesure de répondre à nos questions.

Dans la même catégorie