/sports/homepage

Bergevin n'a pas consulté Price

Le directeur général du Canadien de Montréal Marc Bergevin a voulu faire preuve de transparence, mercredi, au moment d’expliquer le congédiement soudain de l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite.

«Ce n’est pas une décision qui est toujours facile, mais c’est une décision très importante, a noté Bergevin. J’ai pris une décision dans le but d’offrir les meilleurs outils pour nos gardiens Carey Price et Jake Allen.»

Bergevin assure ne pas avoir consulté Price avant de prendre cette décision, dans la journée de mardi. Il maintient qu’il n’y a pas eu non plus d’incident particulier entre Waite et un membre de l’organisation pouvant expliquer le déroulement des faits.

«Carey supporte ma décision, il la comprend, c'est un athlète fier et il veut bien performer», a précisé le directeur général.«Être sûr à 100%»

Peu après la victoire de 3 à 1 du Canadien face aux Sénateurs d’Ottawa, l’organisation larguait la bombe. Le moment de l’annonce, qui suivait le premier gain en carrière de Dominique Ducharme à titre d’entraîneur-chef, en a d’ailleurs laissé plusieurs perplexes. D’autant plus que Price, dont les récents insuccès semblent avoir causé la perte de Waite, venait de bien faire devant le filet du Tricolore.

«La raison que ça s’est faite, hier, c’est qu’il fallait que je sois sûr à 100% de prendre la bonne décision», a mentionné le directeur général.

«Stéphane a trouvé dur, c’est son travail, c’est sa passion», a avoué Bergevin.

Rappelons que Waite travaillait avec Price et le Canadien depuis la saison 2013-2014. Il en était ainsi à une huitième saison à Montréal. Son successeur Sean Burke, dont le présent contrat est valide jusqu'en juin, aura besoin de respecter une quarantaine obligatoire de 14 jours en raison du protocole de la COVID-19. Marco Marciano, l’entraîneur des gardiens avec le Rocket de Laval, s’occupera de la période de transition.