/news/coronavirus

Québec et Chaudière-Appalaches: prises au rouge malgré une embellie

Le 8 février, alors que le Saguenay–Lac-Saint-Jean passait de zone rouge à zone orange, les clients étaient nombreux à s’être déplacés dans les gyms et les restaurants, comme ici Shirley Lentz et Léanne Girard, au Bistro Café Summum, à Chicoutimi.

Photo d'archives, Jérémy Bernier

Le 8 février, alors que le Saguenay–Lac-Saint-Jean passait de zone rouge à zone orange, les clients étaient nombreux à s’être déplacés dans les gyms et les restaurants, comme ici Shirley Lentz et Léanne Girard, au Bistro Café Summum, à Chicoutimi.

Une analyse des données épidémiologiques révèle que la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches se portent mieux qu’il y a six mois quand le gouvernement les faisait passer du vert au jaune.

Au 8 septembre 2020, date d’entrée en vigueur des paliers d’alerte du gouvernement Legault, Chaudière-Appalaches avait une moyenne de nouveaux cas quotidiens tout près de 15, un nombre aujourd’hui à peine plus élevé que 5.

À la même période, toujours au palier vert, la région comptait 11,3 cas actifs par 100 000 habitants, selon une compilation du Journal.

En date d’hier, le nombre de cas actifs dans la région était à peine plus élevé, à 14,6 cas par 100 000 personnes, alors que la région demeure encore au palier d’alerte rouge.

Le portrait est d’ailleurs semblable dans la Capitale-Nationale, qui passait au palier d’alerte jaune le 8 septembre.

Dans la semaine précédant ce changement, on enregistrait une moyenne de 39 cas quotidiens à Québec. Au cours des sept derniers jours, on en comptait 37. 

La région compte aussi moins de cas actifs à l’heure actuelle qu’à l’entrée en vigueur du fameux code de couleurs.

Recommandation à Lévis

Devant cette baisse notable, la Santé publique de Chaudière-Appalaches a recommandé formellement un passage en zone d’alerte orange à partir du lundi 8 mars. 

C’est ce que la Dre Liliana Romero, directrice régionale de santé publique, a mentionné au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, lors d’une rencontre, hier.  

Plus tard en soirée, une vingtaine d’élus de la région ont d’ailleurs demandé conjointement au gouvernement d’accorder un allégement aux mesures sanitaires sur leur territoire après la semaine de relâche.

« On espère que cette recommandation sera suivie. Actuellement, on réunit tous les ingrédients pour être reconnus en zone orange », a relaté le maire de Lévis.

Les deux départements régionaux de santé publique ont préféré ne pas commenter la teneur de leurs discussions, hier. On y indique suivre la situation de près, ajoutant que « la décision finale reviendra au gouvernement ». Régis Labeaume n’a pas voulu non plus se prononcer.

«Grandes décisions»

François Legault doit annoncer en fin de journée son plan pour le retour de la semaine de relâche. Suivra-t-il la recommandation de la Dre Romero ? Son ministre de la Santé a peut-être jeté les bases de la réponse en point de presse, hier.

« En ce moment, on a l’impression que ça va bien, mais en réalité, il y a deux courbes, et c’est trompeur », a indiqué Christian Dubé à propos des données à la baisse de la souche originale et des données en hausse des variants.

« On a peur de cette situation-là, et particulièrement dans la région de Montréal, que ce soit le calme avant la tempête. Je pense qu’on doit prendre ça en considération dans les grandes décisions qu’on aura à prendre. »

Le point de presse de François Legault sur la question se tiendra à 17 h.

— Avec la collaboration de Taïeb Moalla, de Dominique Lelièvre et de Jérémy Bernier 


Évolution de la pandémie Capitale-Nationale

8 septembre 2020 (passage au palier jaune)  

39 nouveaux cas confirmés  

Moyenne sur 7 jours : 39 cas  

Aucun nouveau décès  

328 cas actifs (43,3 cas actifs/100 000 personnes)  

11 personnes hospitalisées, dont 2 aux soins intensifs    

2 mars 2021 (zone rouge)  

40 nouveaux cas confirmés  

Moyenne sur 7 jours : 37,1 cas  

3 nouveaux décès  

321 cas actifs (42,4 cas actifs/100 000 personnes)  

34 hospitalisations, dont 6 aux soins intensifs    

Chaudière-Appalaches

8 septembre 2020 (palier vert)  

17 nouveaux cas confirmés  

Moyenne sur 7 jours : 14 cas  

Aucun nouveau décès  

49 cas actifs (11,3 cas actifs/100 000 personnes)  

Aucune hospitalisation    

2 mars 2021 (zone rouge)  

7 nouveaux cas confirmés  

Moyenne sur 7 jours : 5,6 cas  

Aucun nouveau décès  

63 cas actifs (14,6 cas actifs/100 000 personnes)  

4 hospitalisations, dont 1 aux soins intensifs     

Sources : ministère de la Santé et des services sociaux et INSPQ