/finance/homepage

Record à 9,9 milliards $ pour la valeur totale des permis de bâtir en janvier

Maison en construction

Photo d’archives, Chantal Poirier

La valeur totale des permis de bâtir au Canada a atteint un record de 9,9 milliards $ en janvier, poussée par le secteur résidentiel et plus particulièrement par la construction de maisons unifamiliales.

Selon Statistique Canada, il s’agit d’une hausse de 8,2 % à l’échelle du pays.

La précédente marque, à 9,6 milliards $, datait d’avril 2019, a-t-on indiqué mercredi, en précisant que c’est essentiellement la construction résidentielle qui est responsable de ce bond au cours des quatre premières semaines de 2021.

Dans ce secteur, la valeur des permis de bâtir a grimpé de 10,6 %, se fixant à 7,1 milliards $ en janvier, établissant encore là un record. Le précédent, datant de novembre dernier, était de 6,5 milliards $.

«À l'échelle provinciale, des sommets ont été observés en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et au Manitoba», a indiqué l’agence fédérale.

L’unifamiliale a la côte 

C’est la construction de maisons unifamiliales qui explique la majeure partie de l’envolée de la valeur des permis en janvier.

«La valeur des permis délivrés pour des maisons unifamiliales au Québec est montée en flèche, en hausse de 40,3 %, poursuivant ainsi la tendance à la hausse observée depuis octobre. La majeure partie de la hausse était attribuable aux régions à l'extérieur des régions métropolitaines de recensement», a-t-on mis en contexte, comme quoi le télétravail imposé par la pandémie a peut-être poussé des gens à s’établir plus loin des grands centres.

Toujours dans la Belle Province, la valeur des permis de bâtir pour les logements multifamiliaux a reculé pour un cinquième mois consécutif durant le premier mois de l’année.

Dans le secteur non résidentiel, l’augmentation de la valeur totale des permis de bâtir au pays est de 2,6 %, à 2,8 milliards $. Bien que faible, cette hausse marque un virage à 180 degrés par rapport à la chute de 10,8 % encaissée en décembre.

Dans le secteur industriel, une «forte hausse» de 31,7 % est mesurée, la valeur totale des permis de bâtir atteignant 535 millions $. On évoque au Québec la construction d’un entrepôt d’Amazon dans l’arrondissement de Lachine.

Pour le commercial, la hausse de la valeur des permis est de 3,3 %, à 1,5 milliard $. «Des hausses dans cette composante ont été enregistrées dans six provinces, les hausses les plus marquées ayant été observées en Ontario (+14,7 %) et au Québec (+20,4 %)», a indiqué Statistique Canada.

Enfin, soulignons que dans l’institutionnel, la valeur totale des permis de bâtir a baissé de 11,8 %, à 781 millions $.