/news/coronavirus

Déconfinement: colère des propriétaires de spas

A beautiful woman wearing a white towel takes a sauna: The sauna is made of wood with a large window with a view of the snow. Concept of: relax, vacation, wellness center.

HQUALITY - stock.adobe.com

La décision du gouvernement Legault de ne pas autoriser la réouverture de leurs établissements, y compris en zone orange, a provoqué le courroux des propriétaires de spas qui dénoncent une «discrimination» et une «injustice» à l’endroit de l’industrie.  

Le fait de ne pas lever les restrictions de fermeture des installations de thermothérapie, à la faveur des mesures d’assouplissement du confinement, constitue une menace pour l’industrie, selon l’Association québécoise des spas (AQS).

• À lire aussi: Avis écrits de la Santé publique: «Confusion totale», déplorent les spas

• À lire aussi: Déconfinement: les établissements spas veulent rouvrir

«L'incohérence dans l'application arbitraire des restrictions sanitaires vient encore plus étouffer des entreprises qui contribuent à la santé globale des Québécois», a indiqué par communiqué, mercredi, Véronique Lemieux, présidente de l'AQS.

La décision de Québec est d’autant plus «aberrante» que les spas ont été autorisés à rouvrir partout au Canada, ont déploré les propriétaires d’établissement qui évoquent des pertes de plusieurs financières en raison de la maintenance des installations. 

L’AQS rappelle que les spas n’avaient enregistré aucune éclosion de COVID-19 durant la parenthèse estivale, ce qui a poussé la santé publique à recommander la réouverture des établissements en automne.  

«Notre industrie doit faire partie de la solution et pouvoir offrir rapidement ses services à une population qui, tout comme nous, est au bout du rouleau», a ajouté Mme Lemieux.