/regional/estduquebec/cotenord

Un organisme pour sans-abri de la Côte-Nord peine à garder la tête hors de l'eau

Un organisme communautaire de Pointe-aux-Outardes qui s’occupe des sans-abri de la Manicouagan a reçu une aide financière d’urgence de 23 000 $ de Centraide Haute-Côte-Nord/Manicouagan pour éviter la fermeture.

Mais la partie n’est pas encore gagnée. Le directeur de la Résidence St-Joseph croyait être éligible au programme de soutien aux organismes communautaires du ministère de la Santé et des Services sociaux.

«Après deux ans de fonctionnement, il y avait une possibilité d’embarquer là-dessus, donc on s’est dit, on a survécu deux ans, youpi. Mais là, il y a un moratoire. Bang! Ça complique beaucoup les choses», a déploré jeudi Dany Farcy, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Depuis son ouverture, il y a deux ans, la Résidence St-Joseph a offert 3000 jours d’hébergement. Les itinérants y séjournent en moyenne trois mois. Mais sans un revenu assuré, la coordonnatrice aux interventions a quitté son poste et recruter du personnel devient de plus en plus difficile.

Dany Farcy fait du bénévolat 24 heures sur 24, sept jours sur sept depuis plusieurs semaines. Le directeur affirme que le milieu reconnait son organisme, mais les ententes de service ne suivent pas.

«Excusez-moi, mais chaque fois que je dois refuser du monde, ça arrache le cœur. Surtout que ce n’est pas pour les bonnes raisons», a poursuivi le directeur de la Résidence St-Joseph.

«Ce n’est pas parce qu’on n’est pas plein, non, c’est pour des raisons financières. Y’a du monde qui dorme au gaz.»