/news/coronavirus

COVID: la confiance dans les vaccins en hausse aux États-Unis

Le nombre d'Américains déclarant vouloir se faire vacciner contre le COVID-19 est en hausse par rapport à il y a trois mois, notamment chez les Afro-Américains, selon une enquête de l'institut indépendant Pew Research Center publiée vendredi.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: 11 500 personnes vaccinées au stade olympique

• À lire aussi: L’approvisionnement en vaccins Pfizer va bon train

Au total, 69% de la population adulte a déjà reçu ou prévoit de recevoir un des vaccins, contre 60% en novembre.

Parmi ces 69%, quelque 19% déclarent avoir déjà reçu au moins une des deux doses (lorsque l'étude a été réalisée à la mi-février, les deux vaccins autorisés étaient ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, qui nécessitent deux injections).

Fait notable: le nombre de Noirs américains déclarant avoir reçu ou vouloir recevoir le vaccin a très fortement augmenté, passant de 42% en novembre à 61%.

Cette donnée est importante, car les Afro-Américains sont statistiquement plus touchés par la maladie.

Selon l'étude, 67% des Américains connaissent quelqu'un ayant été hospitalisé ou étant décédé après avoir été infecté, un taux qui monte à 78% chez les personnes noires.

La moitié des Afro-Américains considère la maladie comme une menace importante pour leur santé, contre un quart des personnes blanches.

Républicains plus sceptiques  

L'étude note par ailleurs un fossé grandissant dans la confiance accordée aux vaccins en fonction des tendances politiques: 83% des démocrates disent avoir eu ou vouloir une injection, contre 56% des républicains.

Parmi les quelque 30% d'Américains disant ne pas envisager de se faire vacciner, les raisons citées le plus souvent sont des inquiétudes concernant les effets secondaires, et l'idée que ces remèdes ont été développés trop rapidement.

Si les vaccins ont pu être développés et mis sur le marché en un temps record, la mobilisation en termes de ressources et de fonds y est pour beaucoup, et les vaccins, qui ont été testés lors d'essais cliniques rigoureux, s'appuient sur des technologies étant étudiées depuis des années par les scientifiques.

L'étude du Pew Research Center a été menée sur plus de 10.000 adultes, avant que le vaccin unidose de Johnson & Johnson ne reçoive, quelques jours plus tard, une autorisation en urgence dans le pays.

Quelque 82,5 millions d'injections de vaccins anti-COVID ont été réalisées aux États-Unis, selon les chiffres officiels.

C'est «plus que n'importe quel pays du monde», a rappelé Andy Slavitt, conseiller de la Maison-Blanche pour la lutte contre le coronavirus, lors d'un point presse vendredi.

«Près de 55% de la population âgée de 65 ans et plus a reçu au moins une dose», a-t-il souligné.

Dans la même catégorie