/news/coronavirus

Il ne faut pas gâcher l'espoir créé par les vaccins, selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté vendredi les gens à ne pas gâcher l'espoir créé par les vaccins, en relâchant leurs efforts face à la pandémie, qui fait toujours rage dans de nombreux pays.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Les aînés français vaccinés vont pouvoir sortir des résidences

• À lire aussi: Premier concert en plein air en Israël pour spectateurs vaccinés

Cette mise en garde arrive alors que le système Covax, créé pour distribuer plus équitablement les vaccins anti-COVID, a enfin permis cette semaine de commencer à immuniser dans des pays qui en étaient privés jusque-là.

Environ vingt millions de doses ont ainsi pu être envoyées dans vingt pays. La semaine prochaine 31 pays vont s'ajouter à la liste avec 14,4 millions de doses.

«C'est un progrès encourageant, mais le volume de doses distribuées à travers Covax reste relativement faible», a souligné le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Il a aussi souligné que les volumes de livraison prévus par Covax d'ici fin mai ne représentent de 2 à 3% des populations des pays récipiendaires, «lors que d'autres s'acheminent rapidement vers la vaccination de toute leur population dans les prochains mois».

Une critique envers les pays riches, qui sous la pression de leur population, amassent les vaccins, créant de la pénurie pour les moins fortunés. Un nationalisme vaccinal qu'il n'a de cesse de dénoncer.

Le docteur Michael Ryan, responsable du programme de gestion d'urgence de l'OMS, a mis en garde contre toute tentation de baisser la garde trop tôt. 

«Je suis vraiment très inquiet qu'on pense que le plus dur est derrière nous. Ce n'est pas le cas», a-t-il lancé lors d'une conférence de presse à Genève.

«Les pays vont replonger dans une troisième ou quatrième vague si nous ne faisons pas attention», a-t-il martelé.