/news/politics

Justin Trudeau réaffirme sa confiance envers le ministre de la Défense Harjit Sajjan

Justin Trudeau a réaffirmé sa confiance envers le ministre de la Défense Harjit Sajjan, qui a été informé dès 2018 d'une allégation d'inconduite sexuelle touchant l'ancien chef d'état-major Jonathan Vance.

• À lire aussi: Le ministre de la Défense dans l’embarras

Le ministre est accusé d’avoir fermé les yeux sur ce cas d’allégation qui lui a d’abord été rapporté par l’ancien ombudsman de la Défense, Gary Walbourne.

C’est en comité parlementaire mercredi dernier que M. Walbourne a révélé avoir signalé cette allégation au ministre Sajjan, il y a trois ans de cela.

Pressé de répondre sur la manière dont l’allégation a été ignorée aux plus hauts rangs du gouvernement fédéral, Justin Trudeau a dit avoir été informé de l’allégation touchant Jonathan Vance par le biais des médias au début du mois de février.

Selon le premier ministre, après avoir été informé de l’allégation envers Jonathan Vance par l’ex-ombudsman, le ministre Sajjan a dirigé ce dernier vers «les autorités indépendantes responsables des enquêtes».

«Dans cette situation-ci, les autorités n’ont pas reçu l’information nécessaire de l’ombudsman, et donc il n’y avait pas assez d’informations pour suivre avec une enquête plus approfondie», a plaidé M. Trudeau.

Le premier ministre Trudeau a réitéré que c’est «parce que l’ombudsman n’a pas donné toute l’information au Conseil privé» que le cas d’allégation n’a pas fait l’objet d’une enquête plus tôt.Il semblerait donc que l’ombudsman ait signalé la situation, mais que les informations n’auraient pas été «suffisantes» pour qu’une enquête en bonne et due forme puisse émerger.

En réponse aux récentes révélations de l’ombudsman, les conservateurs réclament une réunion d’urgence du Comité de la défense. Ils accusent le gouvernement de faire du «camouflage».