/news/coronavirus

Le vaccin de Johnson & Johnson approuvé au Canada

Santé Canada donne son feu vert au vaccin à dose unique contre la COVID développé par Johnson & Johnson. Il s'agit du 4e vaccin approuvé au pays. 

• À lire aussi: Feu vert imminent au vaccin de Johnson & Johnson

Ce nouveau vaccin se veut une nouvelle corde à l’arc des autorités sanitaires du pays dans la lutte contre la COVID-19.

Contrairement aux autres vaccins autorisés jusqu’ici, celui de Johnson & Johnson ne requiert qu’une seule injection. Les vaccins de Pfizer-BioNTech, de Moderna et les deux versions d’AstraZeneca nécessitent toutes deux injections pour atteindre la pleine efficience.

Le Canada a déjà fait la commande de 10 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson, avec la possibilité d’en faire venir 28 millions de plus en option.

Selon le Dr Marc Berthiaume, directeur du Bureau des sciences médicales de Santé Canada, le vaccin s’est montré efficace contre les variants jusqu’à présent.

L'efficacité du vaccin était de 85,9 % contre les formes graves de la maladie aux États-Unis, et il était également efficace contre ces formes graves à 81,7 % en Afrique du Sud et à 87,6 % au Brésil, où des variants sont largement répandus.

«Bien que certaines différences mineures aient été observées, le vaccin de [Johnson & Johnson] offrait des niveaux acceptables d’efficacité dans toutes les régions, contre tous les variants testés», a ajouté l’expert.

Ce vaccin n’est pas capricieux au niveau logistique, ce qui facilitera sa distribution à travers le pays, et particulièrement dans les régions éloignées. Il peut être entreposé à des températures entre 2 et 8 degrés Celsius pendant un maximum de trois mois.

Le vaccin de Johnson & Johnson est indiqué pour les adultes de 18 et plus, et «près de 20 % des participants aux essais cliniques étaient âgés de 65 ans ou plus, et aucune différence n’a été observée en ce qui a trait à l’innocuité ou l’efficacité par rapport aux participants plus jeunes», a expliqué le Dr Berthiaume en point de presse vendredi matin.

Le vaccin pourrait entraîner des douleurs à l’endroit d’injection, des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fièvre et des frissons, mais selon le Dr Berthiaume, ces symptômes sont disparus en quelques jours et n’ont jamais été graves.

Des études en cours serviront à déterminer si le vaccin sera efficace chez les adolescents et les enfants.

Processus d’autorisation laborieux   

Le processus d’autorisation du vaccin de Johnson & Johnson a été laborieux, le fabricant ayant déposé sa demande le 20 novembre dernier.

Le Dr Marc Berthiaume a indiqué que l’autorisation fait suite à un examen «indépendant, scientifique et exhaustif», affirmant qu’il existait «des preuves solides démontrant que les avantages du vaccin l’emportaient sur les risques possibles».

Les États-Unis ont donné le feu vert à ce vaccin tout récemment, soit au début de la semaine.

En point de presse jeudi, Supriya Sharma, principale conseillère médicale du ministère, avait laissé entendre qu’une décision sur l’autorisation du vaccin était imminente.

Face à un éventail croissant d’offres de vaccins, le Dr Berthiaume recommande aux Canadiens «de prendre le vaccin qui leur est offert, c’est aussi simple que cela».