/regional/sherbrooke/estrie

Un heureux problème pour les microbrasseurs

Les microbrasseries sont fort occupées depuis l’annonce mercredi du passage de l’Estrie au niveau de palier d’alerte orange. La demande de bière en fût ne cesse d'augmenter.

• À lire aussi: La livraison d'alcool par un tiers finalement légalisée

• À lire aussi: Restos et bars: écœurés d’attendre l’aide promise

• À lire aussi: Je bois local: une bière de micro-brasserie pour emporter, sur le web !

Au Siboire Dépôt, qui doit aussi voir à la réouverture de sa propre salle à manger, on ne chôme pas.

«C’est pour ça aussi qu’on a dû faire rentrer plusieurs nouveaux fermenteurs cette semaine, justement, pour être capable d’avoir la capacité de production pour honorer ces clients-là», a mentionné en entrevue Christophe Darveau, directeur de la succursale du Siboire à Sherbrooke.

Considérées un service essentiel, les microbrasseries avaient réorienté leurs activités l'automne dernier. Les restaurants et bars fermés, elles avaient délaissé la production de fûts de bière pour mettre l'accent sur le marché de la cannette et des bouteilles.

«Pendant la pandémie, malheureusement, ce volet-là a chuté», a confirmé Sarah Jolicoeur, de la Microbrasserie Coaticook.

La plupart des microbrasseries avait gardé un très bas inventaire de barils, ne sachant pas ce que l'avenir réservait aux resto-bars.

«On a eu des téléphones, des courriels... tout le monde voulait brancher leurs lignes et avoir de la bonne bière en fût pour la réouverture», a ajouté Mme Jolicoeur.

La popularité des produits de microbrasserie n'a pas cessé de croître dans la dernière année.

Le brasseur artisanal la Confrérie Artisans brasseurs de Windsor qui a débuté ses activités une semaine avant le début de la pandémie, se retrouve lui aussi fortement sollicité.

«Effectivement, on s’est fait contacter par certains, dont le Boquébière et le King Hall de Sherbrooke pour rentrer nos produits de ce côté-là. [...] Nous, on fait notre propre distribution donc ça accélère le procédé en tant que tel», a affirmé le co-propriétaire Alex Larrivée.

Les salles à manger sur le point d'accueillir à nouveaux des clients, les restaurateurs ont des besoins pressants.

Un heureux problème, vous diront les brasseurs.

Dans la même catégorie